Le chancelier autrichien Schallenberg ne fait pas l'unanimité : "la monarchie n'existe plus"

Le chancelier autrichien Schallenberg ne fait pas l'unanimité : "la monarchie n'existe plus"

Publié le 16/11/2021 à 12:30
commons. wikimedia.org
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Initiative für Evidenzbasierte corona Information, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

TRIBUNE — Vienne (OTS) – Lorsqu'Alexander, Comte Schallenberg, souhaite confiner les non-vaccinés et que la vie devienne “désagréable pour eux”, il ne fait que provoquer et diviser les gens, afin de les forcer à se faire injecter un produit douteux.

NDLR — Le 5 novembre dernier, nous relayions une tribune du Dr Christian Fiala, vice-président du nouveau parti autrichien MFG, lui-même lié au site de réinformation Initiative für Evidenzbasierte corona Information (ICI) - "Initiative d’Information autour du corona".

Aujourd'hui, alors que chancelier fédéral d'Autriche, Alexander Schallenberg, vient d'annoncer le confinement des non-vaccinés, nous relayons une traduction française de leur communiqué de presse à ce sujet, avec leur aimable autorisation.

Il se pourrait cependant que cela devienne désagréable pour l'ex-Comte lui-même, lorsque l'on saura que la panique actuelle n'est qu'un château de cartes qui s'effondre devant nos yeux – et il aura à en répondre. Les infections par le virus du Corona ne sont plus légion, contrairement à ce que suggère la presse nourrie au biberon du gouvernement.

Les chiffres officiels montrent indiscutablement un recul massif de ces infections. Le pourcentage n'est que de 10 %, du constat en novembre 2020. Si le chiffre pour les tests positifs est tout aussi élevé, cela ne veut strictement rien dire. Actuellement, on pratique dix fois plus de tests qu'il y a un an ; en 2020, on ne pratiquait que 20 000 à 30 000 tests covid par jour, et en ce moment, ce sont 200 000 à 300 000. Le 12 novembre 2021, le chiffre officiel est de 374 000 tests par jour. C'est une évidence qu'il n'y a que peu d'infections, puisqu'il faut pratiquer dix fois plus de tests pour arriver à un nombre plus ou moins équivalent de tests positifs. Comme le président de la fédération nous l'a encore récemment fait savoir, les injections n'offrent aucune protection, que ce soit aux vaccinés ou aux autres. Alors qu'une collaboratrice du président, pourtant injectée à deux doses, a attrapé le Covid-19, celui-ci – qui affirme s'être fait injecter trois doses – a dû télétravailler. Est-ce possible d'expliquer de façon plus précise à la population la parfaite inutilité des injections ?

Excès de mortalité suite à la troisième dose en Israël

Des informations inquiétantes nous parviennent depuis Israël, “champion” des injections. En début d'année, la majorité de la population a reçu deux doses et en août, la troisième, surtout les personnes âgées.

Dans un laps de temps très court suite aux deux premières campagnes de vaccination, on constate une explosion de la mortalité chez les personnes âgées. La courbe des décès est particulièrement marquée suite à la troisième dose, et il faut souligner qu'au cours de l'été, il n'y a eu aucun excès de mortalité dû à d'autres causes éventuelles.

Les vaccinés eux-mêmes victimes de tromperie

Au début, il n'était question que d'une seule dose, alors que désormais, une fois écoulés quatre mois à peine, on exige la dose de rappel. Les vaccinés n'en tireront que peu de profit, puisqu'ils sont appelés, eux aussi, à se faire tester et à porter le masque. Et bientôt, ils seront confinés eux aussi. Secondé par une presse grassement nourrie aux annonces publicitaires officielles, le gouvernement cherche à distraire leur attention en agitant le non-vacciné comme bouc-émissaire. "Quoi qu’il en soit, ce système s'effondrera, car aucune justification factuelle ne sous-tend ces mesures. Il s'agit d'une attaque désespérée contre toute la population. Manifestement, le chancelier Schallenberg se comporte comme un petit comte de province qui, cherchant à soumettre ses sujets, tire brutalement sur les rênes dès qu'ils refusent d'obtempérer. En démocratie, le gouvernement est élu par son peuple, qui paie leurs salaires par l'impôt. En ces circonstances, il est urgent d'organiser de nouvelles élections, afin de chercher une légitimité démocratique. Faute de quoi le peuple arrêtera à courte échéance de jouer à ce jeu-là", a déclaré le docteur Christian Fiala, d'Initiative Corona Info.
 

L'original du communiqué est ici

Auteur(s): Initiative für Evidenzbasierte corona Information, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alexander von Schallenberg en pleine sociabilité.

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir