Test : votre médecin est-il « rassuriste » ou « terroriste » ?

Test : votre médecin est-il « rassuriste » ou « terroriste » ?

Publié le 18/12/2020 à 15:00
-
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Coccyxgrue pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Tribune : Après « Savez-vous préserver votre couple des intrusions numériques ? », un nouveau test vie pratique

Serpent d’Hippocrate ou serment d’hypocrite ?

Après notre dernier article « Bienvenue au royaume des « rassuristes » », nous avons reçu une question d’un lecteur angoissé : « Mais comment savoir si mon médecin est rassuriste ou terroriste ? » Tentative de réponse. Vous vous informez (ndlr : cela signifie que vous consultez les sites « complotistes ») sur le ou la Covid-19, vous craignez de l’attraper sans avoir les défenses immunitaires qui permettent de rester asymptomatique, vous n’avez pas de contre-indication cardiologique à l’hydroxychloroquine, et votre angoisse est de savoir si votre médecin traitant accepterait de vous prescrire le protocole Raoult, ou au moins un macrolide et / ou un anti-paludéen, ou encore l’ivermectine, enfin autre chose que la trinité en D (Doliprane, Dodo, Décès) ou la potion au ©Rivérantril…
Ce test vous permettra de classer votre médecin soit parmi les « rassuristes » (« c’est juste une épidémie, on en a vu d’autres, on va vous soigner avec ce qu’on a de mieux en magasin »), soit parmi les « terroristes » (c’est la catastrophe, on va tous mourir, il faut tout mettre sous cloche jusqu’à ce que 100 % de la population soit vaccinée avec un vaccin dont on ignore les effets secondaires). Cochez le QCM suivant, et affichez-le dans votre salle d’attente, votre pharmacie, si vous êtes professionnel de santé.

Sur la porte d’entrée de votre médecin :
a) « Ici on ne délivre pas d’homéopathie ni de poudre de perlimpinpin »
b) « Carte vitale obligatoire »
c) « Mens sana in corpore sano »

La décoration de la salle d’attente de votre médecin.
a) Un poster à la gloire de Gilead ou Pfifzer.
b) Un poster de chat avec des fleurs.
c) Un selfie avec le Pr Raoult ou le poster de la BD de Dadou ou le logo du collectif Laissons les médecins prescrire.

« Chloro King », par Dadou

Une visiteuse médicale pointe son nez dans la salle d’attente bondée de votre médecin.
a) Votre médecin lui fait un grand sourire et s’adresse à la cantonade : « Veuillez attendre dehors sous la pluie pour cause de Covid en respectant la distanciation physique, pendant que je reçois madame ».
b) Votre médecin lui dit : « Désolé, j’ai trop de monde, je ne peux pas vous prendre avant 20 h ».
c) Votre médecin – qui a des tendances féminicides – lui montre la porte : « Je ne reçois aucun visiteur médical, casse-toi, tu pues, et marche à l’ombre ! »

La devise gravée en lettres d’or au-dessus de la cheminée dans la salle d’attente de votre médecin :
a) « Abvie, Gilead, Pfizer »
b) « Tester, isoler, tracer »
c) « Tester, isoler, traiter »

Parmi les revues disponibles dans la salle d’attente de votre médecin :
a) Le bulletin de liaison de Pfizer et rien d’autre car les revues ça transmet le virus.
b) Santé magazine
c) Tribune juive (1)

Sur les murs du cabinet de votre médecin :
a) la photo d’une soirée arrosée chez Guy Léad, avec Lacombe & Yazdanpanah.
b) le serment d’Hippocrate.
c) un crucifix (2)

Epicu-mieux-que-rien - Karim Duval
par Karim Duval

Vous parlez philosophie avec votre médecin
a) Moi je suis comme Saint Thomas, vous dit-il/elle, je ne crois qu’aux études randomisées en double aveugle
b) Je suis épicurien, dit-il/elle, j’aime le bon vin et les médicaments qui guérissent.
c) Je suis Épicu-mieux-que-rien, je préfère essayer l’ivermectine et la chloroquine sans attendre que l’épidémie soit finie et qu’on découvre finalement que la terre tourne !

Vous pensez avoir chopé le SARS-CoV-2, on est dimanche, vous l’appelez sur son portable car il/elle vous l’a donné en cas de besoin, mais il/elle est en pleine bat-mitsvah de sa petite-fille.
a) Il / elle vous conseille de vous rendre aux urgences où un ami interne peut vous inclure par favoritisme dans un essai prometteur pour le Remdésivir ou un autre médicament à 3 000 € la dose. Et ne passez surtout pas au cabinet lundi !
b) Il / elle vous conseille de prendre du Doliprane et d’appeler le Samu pour voir ce qu’ils diront.
c) Il / elle promet de faire un crochet chez vous après la fête, et déposera dans votre boîte à lettres de l’azithromycine qu’il/elle a en kit de survie dans sa voiture en attendant de vous voir à son cabinet lundi à la première heure.

Vous craignez que votre père auquel vous allez rendre visite en Ehpad ne chope le virus.
a) Il / elle compatit et vous prescrit du ©Rivérantril pour atténuer ses souffrances.
b) Il / elle vous défend de le voir autrement qu’en visio, et vous prescrit du paracétamol pour lui et un anxiolytique pour vous.
c) Il / elle vous prescrit de l’Ivermectine en vous disant que le rapport bénéfice-risque est sans doute 100 fois plus positif que le futur vaccin, et vous conseille d’aller le voir car c’est vous le meilleur médicament.

Votre médecin a reçu le résultat des analyses : votre fils de 12 ans a une leucémie, et il/elle doit le lui annoncer devant vous.
a) « Mon pauvre petit, quoi que nous fassions, tu vas être hospitalisé & en même temps tu mourras dans d’atroces souffrances. »
b) « C’est grave mon petit, mais il y a quand même une bonne nouvelle : ton test covid est négatif. »
c) « On va tout faire pour te sauver mon petit, j’ai des tas de médicaments qui vont te faire beaucoup de bien, et tu vois cette petite fille en photo ? Eh bien elle a eu ce que tu as il y a dix ans, et maintenant c’est une belle jeune femme mère de deux enfants. » Certes, il/elle ment comme il/elle respire ce médecin, et c’est pas bien de mentir !

Vous tapez le nom de votre médecin sur le site « Transparence Santé » :
a) Vous trouvez des quantités de rémunérations de Pfizer, Sanofi, etc., dont certaines pour des contrats de plusieurs milliers d’euros.
b) Vous trouvez juste 450 € de rémunération pour une recherche de groupe qui remonte à 2015.
c) Vous avez beau chercher, vous ne trouvez pas son nom, pourtant il / elle ne s’appelle pas Dupont.

Résultat du test

Marquez 5 points par réponse a), 1 point par réponse b), 0 point par réponse c). Attention, une réponse a) à la dernière question vaut 49 points.
- À partir de 50 points : votre médecin est membre du « Conseil scientifique Covid-19 » ou du « Comité analyse recherche et expertise ». Au secours !
- Entre 11 et 49 points : votre médecin est atteint d’une forme plus ou moins grave de covidisme, ou bien il / elle a des tendances « terroristes ». Offrez lui un exemplaire de Chloro King pour Noël et en cas de réaction positive, vous pouvez le sauver par un lavage quotidien des oreilles par instillation de podcasts de Bercoff sur Sud-Radio & une thérapie oculaire par la lecture quotidienne de France-Soir.
- Entre 1 et 10 : votre médecin est « rassuriste », vous me donnez son adresse ?
- 1 point : votre médecin est Louis Fouché. Vous me donnez son 06 ?
- 0 point : peuchère ! petit cachottier, votre médecin c’est Didier Raoult !

S’il/elle est « rassuriste » et que vous voilà rassuré, merci de signer & faire signer le manifeste « La quatrième voie » du collectif Laissons les médecins prescrire. Ne confondons pas serment & serpent !

 

Coccyxgrue a intégré l'équipe de France-Soir suite à ses mésaventures avec Wikipédia 

 

(1)Tribune juive a publié des articles complotistes de Michel Rosenzweig, preuve de la collusion entre judéosphère & rassurisme.

(2)Selon la Wikisphère, Alexandra Henrion-Caude, qui est une « rassuriste » invétérée serait « proche des milieux catholiques », preuve de la collusion entre cathosphère & rassurisme.

 

Auteur(s): Coccyxgrue pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir