Un pyromane est à l’Élysée [FranceSoir papier]

Auteur(s)
Ivan Rioufol, pour FranceSoir
Publié le 22 avril 2022 - 18:41
Image
Ivan Rioufol edition papier FranceSoir
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
Ivan Rioufol - "L'homme qui n'aimait pas la France", édition papier spéciale de FranceSoir, parue le 1er avril 2022.
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

TRIBUNE — Emmanuel Macron ? C’est Manuel Valls qui en a parlé le mieux. C’était en mai 2017, dans un entretien au JDD : « Macron est un méchant (…) Il n’a pas de code, pas de limite ». Le discours présidentiel sur la « bienveillance » et l’« apaisement » n’a jamais su dissimuler la nature de ce personnage sans affect, construit autour de sa propre destinée. La macronie s’est montrée à l’image de son mentor : une petite caste de gravures de mode, qui suinte le mépris de classe. On se souvient de l’aveu du patron des députés de la majorité présidentielle, Gilles Le Gendre : « Nous avons probablement été trop intelligents ». Ils le pensent encore. Un pyromane est à ­l’Élysée depuis cinq ans. « Mes bons amis », aime-t-il répéter pour mieux détester ceux qui ne l’applaudissent pas.

Jamais un chef d’État, prétendument protecteur de son peuple, n’a autant fracturé la société. L’insulte est ce qui vient en premier à la bouche de l’autocrate qui dit : « Je, je, je ». « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer à le faire, jusqu’au bout » : ça, c’était en janvier dernier. Mais il faudrait aussi rappeler ses insultes contre les Gilets jaunes, cette « foule haineuse » accusée faussement, lors de ses vœux du 31 décembre 2018, de s’en prendre « aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux juifs, aux étrangers, aux homosexuels ». Il faudrait rappeler ce SMS envoyé en juin 2021 à Olivier Véran, attaqué sur sa politique sanitaire : « On les aura ces connards ! » Il faudrait rappeler : « Ceux qui ne sont rien », « la lèpre qui monte », « les fainéants et les cyniques », « les salariées illettrées », etc. Le peuple, après cinq ans de macronisme, est en droit de s’estimer en légitime défense. Le « populisme », c’est-à-dire la voix des citoyens qui souffrent, est l’ennemi de cet incendiaire au regard fixe. Il adore recevoir les grands de ce monde à Versailles. Mais ce lieu est maudit pour les monarques et leurs ombres.

 

Cet article est paru dans l'édition papier spéciale de FranceSoir "L'homme qui n'aimait pas la France", disponible en téléchargement.

À LIRE AUSSI

Image
Alexis Poulin edition papier FranceSoir
Macron, l'homme sans qualités [FranceSoir papier]
TRIBUNE — Il y a cinq ans, les médias inventaient un personnage exceptionnel, Mozart de la finance, philosophe accompli, d’une intelligence hors du commun, énarque mai...
22 avril 2022 - 14:33
Opinions
Image
Michel Maffesoli edition papier FranceSoir 2
Un oxymore sur pattes [FranceSoir papier]
TRIBUNE — Dans mon livre Être postmoderne  (2018), une postface d’Hélène Strohl interrogeait : « Emmanuel Macron, icône ou fake de la postmodernité  ? » Le point d’in...
19 avril 2022 - 15:04
Opinions

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.