Le meilleur épidémiologiste du monde est français, et il s’appelle Macron !

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le meilleur épidémiologiste du monde est français, et il s’appelle Macron !

Publié le 09/04/2021 à 10:40 - Mise à jour à 11:42
Francois Mori/AFP via Getty Images
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Erwan Lubovski
-A +A

Vous vous demandez par quel miracle la gestion de la crise sanitaire est si exemplaire en France ? Ne cherchez plus, la réponse tient en un mot : Macron.

Depuis quelques semaines toute la presse s’en fait l’écho : Emmanuel Macron serait devenu épidémiologiste, virologue, expert ès Covid… et on ne peut bien sûr que s’en féliciter : le futur nous parle, l’Histoire de demain s’écrit sous nos yeux et elle est à la gloire du président. « Il lit tout » apprend-on ainsi dans Le Parisien, qui ajoute : « Emmanuel Macron est dans une surconsommation des lectures et travaux de recherche consacrés au Covid-19. D'où qu'elles viennent. De France bien sûr, mais aussi d'Angleterre, des Etats-Unis, d'Asie ou encore d'Israël.» Et plus loin : « Des lectures - dans la langue de Shakespeare, of course - qu'il lui arrive aussi de partager avec son ministre de la Santé Olivier Véran, et bien sûr Jean Castex, lecteur de la revue Nature, une des publications scientifiques les plus réputées au monde. » Cette dernière information n’est pas à négliger : quand il trouve ses lunettes, Jean Castex serait doué du talent de lecture.

Einstein en PLS

Les méchants, les trouble-fête, les esprits chagrins qui douteraient de l’expertise du président français feraient bien de se renseigner, c’est un secret de Polichinelle et Jean-Michel Blanquer l’a bien expliqué : « Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne. » D’ailleurs Macron est « tellement au fait sur le sujet que même ses ministres ne s'aventurent désormais plus trop à le challenger. » Et un participant au conseil de défense d’expliquer : « Je ne lui envoie rien car je me doute bien que ce que je vois, il a déjà dû l'avoir en main trois jours avant.» De grands scientifiques comme Jean-François Delfraissy ont même osé le faire remarquer au président : « A ce rythme, vous allez devenir encore plus spécialiste que nous… »

Incroyable, la France a vraiment un incroyable talent, et il siège à l’Elysée. Les plus fins esprits se penchent sur ce miracle, mais c’est Serge Raffy, éditorialiste à l’Obs qui livre l’explication la plus convaincante : le petit Emmanuel a grandi entouré de blouses blanches, ses parents étaient « des praticiens respectés », frère, sœur, tout le monde est dans le médical, et cette « frénésie étonnante » à « dévorer toutes les revues scientifiques » ne serait au fond pour Macron qu’un logique « retour aux sources. »

Saint Macron, prions pour vous !

On se doute que c’est n’est pas de gaité de cœur que le président a opéré ce retour au don originel, lui qui adolescent s’enflammait pour le théâtre ou les antiquités. Mais comme il l’a fort justement affirmé : « Si je ne fais pas tout, tout seul, rien ne se passe. » Et le voilà donc à l’oeuvre pour sauver ses compatriotes des calamités. Compatriotes qui ne s’y trompent pas : le bon peuple de France navigue entre reconnaissance et béatitude. Les icônes à l’image du président se multiplient dans les foyers, les cierges brûlent, le murmure des prières imprègne les murs, on entend ici ou là que la seule présence présidentielle guérirait du Covid, que toucher le bout de ses souliers protégerait du mauvais oeil et qu’un seul de ses masques souillés assurerait prospérité et longévité à son possesseur.

Les enfermistes montrent les dents

Mais les médecins enfermistes ne l’entendent pas de cette oreille. Les enfermistes n’aiment pas qu’on mange dans leur gamelle, président ou pas. Les enfermistes décident qui est assigné à résidence et combien de temps. Et les enfermistes ont toujours raison, la preuve, ils passent à la télé et ils ne sont jamais censurés, eux. « Il est d’une grande naïveté de prétendre que le président aurait une expertise d’épidémiologiste car il lirait tout dans ce domaine. » a ainsi déploré l’épidémiologiste Dominique Costagliola selon Le Monde. « Lire est une chose, comprendre les enjeux en est une autre. » Même son de cloche chez le généticien Axel Kahn, qui a « ironisé sur les prétentions du chef de l’Etat en matière de santé ». « Il considère qu’il connaît maintenant tout de l’épidémiologie » et s’il n’a pas reconfiné plus vite et plus fort, ce serait uniquement pour tirer un « bénéfice politique » de la situation.

Les douze travaux de Jupiter

Il est vrai que l’enfermement a largement fait ses preuves, si ce n’est en termes épidémiologiques, au moins en termes psychiatriques, car comme le magazine UP’ nous l’apprend, la santé mentale des Français se trouve dans un « état de dégradation jamais vu ». Le nombre de dépressions « a été multiplié par deux : en 2017 on recensait 10% de malades souffrant de dépression ; ils sont 21 % aujourd’hui. Le taux d’anxiété est passé de 13,5% en 2017 à 27% en 2020. 63 % des personnes souffrant de solitude ont eu des pensées suicidaires. »

Nos compatriotes seraient « encore plus nombreux à mal dormir. Ils ont davantage de troubles addictifs. Ils consomment plus de tabac et d’alcool qu’en 2019. Angoisse, insomnie, perte de confiance en l’avenir : cela explique pourquoi la natalité a chuté de 13% en janvier 2021. »

Serait-ce là le prochain chantier du président ? Nul doute qu’avec « une intelligence comme la sienne » le problème sera vite réglé. Il lui suffira de lire tout Freud au goûter, entre deux tartines préparées amoureusement par Brigitte, puis tout Jung au petit déjeuner du lendemain… Facile. Une promenade dominicale pourrait être l’occasion de révolutionner les neurosciences, et pourquoi pas quand cela sera fait nous éclairer enfin sur le sens profond de la vie : qui suis-je, où vais-je, dans quel état j’erre ?

Une seule inquiétude, malgré tout : les Français sont-ils vraiment à la hauteur de leur président ?

Auteur(s): Erwan Lubovski

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Président et en même temps scientifique.

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-