Paris: suite aux attentats, les pompiers initient les citoyens aux premiers secours

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: suite aux attentats, les pompiers initient les citoyens aux premiers secours

Publié le 17/01/2016 à 10:48 - Mise à jour à 10:56
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les sapeurs-pompiers de Paris viennent d'ouvrir plusieurs casernes à Paris pour enseigner les premiers gestes de secours comme poser un garrot ou faire un massage cardiaque. Cette initiative, qui fait suite aux attentats de novembre, est gratuite est dure deux heures.

Suite aux attentats meurtriers de novembre, les pompiers de Paris se sont donné pour mission d'apprendre aux citoyens les gestes qui sauvent comme poser un garrot, faire un point de compression, un massage cardiaque ou bien utiliser un défibrillateur. Afin d'y parvenir, ils viennent d'ouvrir six casernes à raison de deux sessions de 15 participants chaque samedi après-midi. Lancée par le général Philippe Boutinaud, chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), cette initiation est gratuite et dure deux heures.

Pour lui, cette démarche n'a pas pour objectif de remplacer les associations de sécurité civile qui donnent des cours de secourisme, mais simplement "de présenter des gestes de premiers secours, quatre ou cinq qui permettent de sauver quelqu'un dans la vie courante", avait-il déclaré début décembre à l'annonce de ce projet. Accessibles uniquement à Paris pour le moment, ces petits ateliers devraient être développés sur l'ensemble du territoire à partir du 1er février. Pour celles et ceux qui seraient donc intéressés, les inscriptions se font en ligne, sur le site de la préfecture de Paris. Selon la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, au moins 8.000 Parisiens devraient avoir suivi la formation avant l'été.

"2016 sera l'année de l'engagement citoyen, du service civique, de l'initiation aux premiers secours", a déclaré samedi 16 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'occasion d'une visite à la caserne de Montmartre dans le XVIIIe arrondissement de la capitale. De son côté, la Maire de Paris, Anne Hidalgo a estimé que "l'aide des citoyens est indispensable" annonçant que "des milliers de Français souhaitent s'engager dans l'aide auprès de leurs compatriotes en situation de crise".

Cette initiative est d'autant plus importante qu'au moins 50.000 malaises cardiaques ont lieu chaque année en France. Pour celles et ceux qui seraient témoins d'un accident semblable, se souvenir qu’il faut commencer par appeler les secours (112, 15 ou 18). Puis masser et défibriller en utilisant l’un des 120. 000 défibrillateurs automatisés externes (DAE) installés en France. Pour repérer plus facilement ces appareils à proximité, des secouristes bénévoles ont créé, en collaboration avec les Pompiers de Paris, une application mobile baptisée "Staying Alive" qui permet d'analyser, dans la capitale, la distance entre son positionnement et le défibrillateur le plus proche. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


la Brigade de Paris a mis en place des ateliers gratuits pour apprendre à alerter, masser ou poser un garrot.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-