1er mai du Front national: un défilé compliqué pour Marine Le Pen

Auteur(s)
Maxime Macé
Publié le 01 mai 2015 - 19:00
Mis à jour le 02 mai 2015 - 18:08
Image
Trois Femen ont perturbé le discours de Marine Le Pen, place de l'Opéra.
Crédits
©Benoît Tessier/Reuters
Trois Femen ont perturbé le discours de Marine Le Pen, place de l'Opéra.
©Benoît Tessier/Reuters
Le défilé du 1er mai de Marine Le Pen n'a pas été de tout repos. La présidente du Front national a dû faire face à la présence difficilement contrôlable de son père et aux Femen qui n'ont pas manqué l'occasion de faire une apparition remarquée, qui a éclipsé son discours.

Assurément Marine Le Pen aurait préféré une journée plus calme (et sans doute moins pluvieuse) pour le traditionnel 1er mai en hommage à Jeanne d'Arc de son parti. La présidente du Front national a dû composer avec la présence (encombrante) de son père, Jean-Marie Le Pen, une météo capricieuse, une participation décevante, et des Femen bien décidées à gâcher la fête.

Dans la matinée, toutes les questions ont tourné autour de sa rupture avec son père car, pour la première fois, le père et la fille n’ont pas défilé ensemble. "Ca n'intéresse personne d'autre que les journalistes", a-t-elle tenté d’évacuer, expliquant qu’en fait, c’est son père qui avait choisi de ne pas être à ses côtés dans le défilé. Sous la pluie, alors qu’elle déposait une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d’Arc, des militantes Femen ont tenté de se jeter sur elle, avant d’être évacuées de manière musclée par le service d’ordre du FN.

Jean-Marie Le Pen a lui aussi déposé une gerbe près de la statue, mais loin de sa fille. "Jeanne, au secours!", aurait-il glissé, selon certains témoins proches, alors que le bureau exécutif du FN doit se réunir ce lundi 4 mai pour envisager des sanctions à son égard. Le même Jean-Marie le Pen est monté, peu après, sur le podium mis en place pour le discours de sa fille place de l'Opéra, alors qu'il n'y était pas convié. "Le Menhir" est venu recevoir l'acclamation d'une foule somme toute peu nombreuse.

Et alors que Marine Le Pen entamait son discours, quelques minutes plus tard, l'attention de la foule était attirée par trois Femen aux seins nus apparues sur le balcon d'un immeuble de la place. Avec des saluts hitlériens, elles ont déployé des drapeaux rappelant l'oriflamme nazi, où la croix gammée était remplacée par la flamme du Front national et où l'on pouvait lire "Heil Le Pen". Elles seront violemment délogées par le service d'ordre du FN, après quelques minutes passées sur le balcon avec un mégaphone; les trois militantes et les membres du service d'ordre seront ensuite interpellés par la police.

Vers midi, Marine Le Pen a pu enfin commencer son discours sur les thèmes traditionnels du FN: crise sociale, crise économique, droit du sang, préférence nationale, Europe, immigration... La présidente du FN s'en est également prise à Manuel Valls, un "opportuniste qui profite de la menace islamiste pour faire passer ses lois liberticides", ou encore à Najat Vallaud-Belkacem et sa "funeste réforme du collège, qui est à l'éducation ce que BHL est à la philosophie".

Elle a jugé également que Nicolas Sarkozy et François Hollande étaient responsables "d'une immigration massive (venue) s'installer alors qu'il n'était plus possible d'assimiler des immigrés en si grand nombre". Et d'ajouter: "ils ont inculqué aux enfants de l'immigration la haine de la France, le mépris de ses valeurs et de son histoire. Ils ont laissé s'installer l'idée que les lois de la République étaient optionnelles, négociables, nos valeurs discutables".

Elle a terminé son discours en n'oubliant pas de féliciter les derniers élus du FN aux départementales et d'évoquer l'avenir de son parti: "Nous avons des ambitions immenses. Les régions demain. La nation après-demain".

Par Maxime Macé

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Les Femen ont perturbé le 1er mai du Front national.
1er mai du Front national: les Femen aux seins nus perturbent le discours de Marine Le Pen
Les militants féministes Femen ont perturbé à deux reprises le 1er mai du Front national à Paris. Une première fois lors du dépôt de gerbe devant la statue de Jeanne d...
01 mai 2015 - 14:44
Politique