Acte 9 des Gilets jaunes : les manifestations sont interdites à Bourges

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 11 janvier 2019 - 12:48
Image
Des gilets jaunes manifestent place de la République à Lille, le 3 janvier 2019
Crédits
© Philippe HUGUEN / AFP
La préfecture du Cher a annoncé ce vendredi l'interdiction de tout rassemblement de "gilets jaunes" samedi dans le centre-ville de Bourges.
© Philippe HUGUEN / AFP
La préfecture du Cher a annoncé ce vendredi l'interdiction de tout rassemblement de "gilets jaunes" samedi dans le centre-ville de Bourges. La ville avait été retenue par le collectif "la France en colère" en raison de son emplacement géographique au centre de la France.

L'annonce est tombée comme un couperet. La préfecture du Cher a interdit ce vendredi 11 tout rassemblement des Gilets jaunes samedi 12 dans le centre-ville de Bourges. Des figures du mouvement, rassemblées sur la page Facebook "La France en colère", ont appelé les manifestants à se retrouver dans la ville en raison de son emplacement géographique au centre de la France.

"Je prends un arrêté pour interdire tout le centre historique de la ville", a fait savoir la préfète Catherine Ferrier. "Ce que je vais interdire par arrêté que j'ai signé et qui va être publié, c'est toute manifestation dans le centre-ville, le centre historique", pour permettre la manifestation "qui se veut pacifique avec notamment la CGT, de circuler en dehors, sur les boulevards qui entourent la ville", a-t-elle déclaré.

Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle avaient choisi la ville du Cher comme épicentre de la mobilisation pour l'Acte 9. Au centre de la France, cette préfecture est "une ville un peu moins connue des forces de l'ordre pour éviter qu'il y ait du nassage de fait, que la tension monte", a expliqué l'intérimaire à Konbini.

Lire aussi - Pour leur acte 9, les "gilets jaunes" hésitent entre Bourges et Paris

Dans le même temps, un autre rassemblement est prévu à La Défense, le quartier des affaires à Paris. Jeudi, l'évènement Facebook annonçant la mobilisation regroupait 3.000 participants et 15.000 personnes intéressées.

D'autres rassemblements sont annoncés dans plusieurs villes: Bordeaux, Marseille, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Lille, Nantes, Rennes... Les manifestants prévoient aussi une reprise des blocages et certains appellent à retirer leur argent des banques, sans susciter l'inquiétude du secteur. Ils sont soutenus par Solidaires, seul syndicat à appeler à rejoindre les cortèges.

Les autorités s'attendent à une mobilisation "plus forte" que la semaine précédente partout en France, selon le préfet de police de Paris et le patron de la police nationale. Sur les 80.000 policiers et gendarmes mobilisés annoncés dans toute la France, "5.000" seront à Paris avec "14 véhicules blindés sur roues de la gendarmerie". Le 15 décembre les autorités avaient recensé 66.000 manifestants en France.

Voir:
"Gilets jaunes": les autorités s'attendent à une mobilisation "plus forte"

"Gilets jaunes": "la police n'a pas besoin de cagnotte", selon son patron

Sondage - Gilets jaunes: 48% des Français veulent que le mouvement s'arrête

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.