Affaire Benalla: Ismaël Emelien, proche d'Emmanuel Macron, entendu par l'IGPN

Affaire Benalla: Ismaël Emelien, proche d'Emmanuel Macron, entendu par l'IGPN

Publié le 08/03/2019 à 17:28 - Mise à jour à 17:34
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN en janvier dernier. L'information a été révélée ce vendredi 8. Il a été interrogé sur les vidéos destinées à disculper Alexandre Benalla lors des violences du 1er mai: elles ont été obtenues illégalement auprès de la police.

L'audition a duré "un peu moins de trois heures". Ismaël Emelien a été entendu par l'IGPN le 16 janvier dernier selon des révélations du Monde ce vendredi.

Ce conseiller spécial d'Emmanuel Macron, qui a présenté sa démission au mois de février -elle sera effective à la fin du mois de mars- était interrogé à propos des vidéos censées "excuser" les agissements d'Alexandre Benalla le 1er mai.

Mais ces images qui ont fuité, et qui sont issues de caméras de vidéosurveillance, ont été obtenues illégalement auprès de la préfecture de police de Paris. Ismaël Emelien a d'ailleurs reconnu avoir voulu aider Alexandre Benalla à organiser sa défense face aux révélations du Monde à l'été dernier.

A voir aussi: Macron laisse partir Ismaël Emelien, son stratège mis en cause dans l'affaire Benalla

Alors qu'une vidéo montrait le collaborateur du président exercer des violences sur un jeune couple place de la Contrescarpe, Ismaël Emelien a ainsi fourni à Alexandre Benalla des images captant les deux victimes "en train de lancer des bouteilles et divers projectiles sur les forces de l’ordre".

Une façon d'"excuser" les violences du collaborateur face à des jeunes eux aussi capables de violences.

Mais la diffusion de telles vidéos est illégales. Fait dont Ismaël Emilien a assuré n'avoir jamais eu conscience. "Il ne s’agissait pas d’assurer la défense personnelle de M. Benalla, mais celle de l’Elysée et du président de la République, qui étaient pris à partie dans cette crise", a-t-il expliqué lors de son audition.

Ce spécialiste de la communication a par ailleurs assuré n'avoir eu que très peu de contacts avec Alexandre Benalla lorsque celui-ci était encore en poste à l'Elysée. Il n'a par ailleurs jamais revu Alexandre Benalla depuis le début de la polémique mais a par contre convenu qu'il avait "échangé avec lui à plusieurs ­occasions par messagerie et par appels", sans jamais évoquer l'enquête en cours.

Ismaël Emelien a présenté sa démission au début du mois de février. Celle-ci sera effective "fin mars début avril", au moment où paraîtra un livre (Le Progrès ne tombe pas du ciel chez Fayard) qu'il a coécrit avec un autre conseiller de l'Elysée, David Amiel.

Officiellement donc, sa démission n'a rien à voir avec sa mise en cause dans l'affaire Benalla.

A lire aussi:

Benalla et Crase libérés faute de certitude sur la violation de leur contrôle judiciaire

Depuis l'affaire Benalla, Macron réorganise l'Elysée à tous les étages

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ismaël Emalien, proche d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN dans le cadre de l'affaire Benalla.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-