Une affaire Nicolas Hulot? Le ministre dément être impliqué dans deux affaires sexuelles (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une affaire Nicolas Hulot? Le ministre dément être impliqué dans deux affaires sexuelles (vidéo)

Publié le 08/02/2018 à 10:36 - Mise à jour à 10:46
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nicolas Hulot répondait ce jeudi au micro de Jean-Jacques Bourdin pour essayer de désamorcer les révélations embarrassantes que fera le magazine "Ebdo" vendredi: le ministre de la Transition écologique et solidaire serait impliqué dans deux affaires sexuelles. La première et prescrite et il dément formellement la seconde, avec une certaine émotion.

"C'est un cauchemar mais je suis solide". C'est par ces mots que Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire a commenté au micro de Jean-Jacques Bourdin (RMC/BFMTV) l'information qui va sortir dans le magazine Ebdo vendredi. Les lecteurs pourront en effet apprendre que le ministre d'Etat est touché par deux affaires sexuelles. La première a déjà été traitée par la justice, la seconde, elle, est toujours en cours et Nicolas Hulot la conteste fermement  

Ebdo rappellera en effet que Nicolas Hulot a été éclaboussé par une première plainte en 2008 pour des faits d'agression sexuelle remontant en 1997. "J’ai été auditionné par les gendarmes à ma demande (…) et les enquêteurs à l’époque, très rapidement, ont considéré qu’il n’y avait absolument rien qui permettait qu'on poursuive. La plainte a été classée sans suite (…), la justice est passée" explique le membre du gouvernement qui rappelle en outre que son accusatrise était bien majeure ("20 ans"). Autre détail important expliquant le classement sans suite: les faits étaient prescrits.

La deuxième affaire est plus sensible encore: elle concerne une ancienne collaboratrice du ministre lorsqu'il était à la tête de sa fondation Nicolas Hulot. Or, dans l'attente des révélations exactes d'Ebdo, non seulement le ministre nie les faits, mais il réfute même que la personne en question ait porté plainte: "Je le dis avec autant de force que la personne en question, qui est parfaitement identifiée, avec laquelle je suis en contact, vous dira exactement la même chose" balayant les accusations laissant entendre qu'il a acheté le silence de la femme en question.

Nicolas Hulot, visiblement très ému au micro de Jean-Jacques Bourdin, explique sa colère face à ces accusations: "Moi j’ai en horreur le machisme, le sexisme, que je mets presque au même niveau que le racisme. Là on a franchi la ligne, là j'ai la rage". Le ministre d'Etat confirme au passage qu'il ne démisisonnera pas et qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe lui "ont affirmé leur affection" et "évidemment leur confiance".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Hulot dément être impliqué dans une affaire d'agression sexuelle.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-