Affiches de prévention contre le sida: le maire d'Angers s'explique après leur retrait (VIDEO)

Affiches de prévention contre le sida: le maire d'Angers s'explique après leur retrait (VIDEO)

Publié le 25/11/2016 à 12:33 - Mise à jour à 12:57
©Petillot/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Christophe Béchu, le maire LR d'Angers s'est défendu de toute intention homophobe mercredi, après sa décision de retirer les affiches de prévention du VIH, montrant des couples homosexuels. Une décision qui a insurgé la ministre de la Santé Marisol Touraine, mais aussi plusieurs associations.

Ayant reçu de nombreuses attaques, le maire d'Angers Christophe Béchu, s'est défendu mercredi 23 de toute intention homophobe après le retrait d'affiches de la campagne de prévention contre le sida. Une décision également prise par la maire LR d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui a insurgé la ministre de la Santé Marisol Touraine, ainsi que des associations.

Le maire d'Angers a demandé à la société JC Decaux, leader mondial de l'affichage, de retirer les affiches anti-VIH installées près des écoles. "Vous avez des maires qui ont pris un arrêté", a déclaré Christophe Béchu lors d'un point presse retransmis par TV 10 Angers, faisant référence au maire d'Aulnay-sous-Bois qui a pris un arrêté pour les bannir en totalité. "Ce n'est absolument pas l'acte qui a été posé par la ville" d'Angers, a-t-il expliqué.

"La décision que j'ai prise, elle ne vise en aucune manière à interdire une campagne de communication ou quoi que ce soit, elle vise à (la) restreindre à proximité des écoles de ma ville", a poursuivi le maire d'Angers.

Mais l'intégralité des affiches a en réalité été retirée de la ville. Une décision prise par JC Decaux, dont le maire "a pris acte". "Ce qui est absolument insupportable, c'est le fait qu'à partir d'une décision, on présente la position de la Ville et de la municipalité comme homophobe", a déclaré le maire se disant "blessé", par la tournure prise par la polémique.

L'association Quazar, centre lesbien, gay bi et trans d'Angers a manifesté mercredi 23 sur la place Lorraine. Elle a appelé d'autres associations à se joindre à elle, au total 400 manifestants se sont retrouvés pour protester contre le retrait des affiches de prévention du VIH. En France, une dizaine de villes sur les 130 où la campagne est diffusée, ont contacté la société JC Decaux afin de procéder à un retrait des affiches.

La ministre de la Santé Marisol Touraine n'a pas dit son dernier mot, et a saisi la justice mardi 22, après la décision de plusieurs municipalités de faire retirer des affiches de prévention du sida. Elle a dénoncé un comportement digne "d'un ordre réactionnaire d'un autre âge". 

(Voir ci-dessous la conférence de presse dans laquelle le maire d'Angers se défend après sa décision de retirer les affiches de prévention du VIH)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La ministre de la Santé Marisol Touraine n'a pas dit son dernier mot, et a saisi la justice mardi 22 après la décision de plusieurs municipalités de faire retirer des affiches d'une campagne de prévention du sida.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-