Agnès Buzyn répond sèchement au cliché moqueur de Valérie Trierweiler sur Twitter (photo)

Agnès Buzyn répond sèchement au cliché moqueur de Valérie Trierweiler sur Twitter (photo)

Publié le 24/11/2017 à 11:10 - Mise à jour à 11:18
© Thomas Samson / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mercredi, l'ancienne compagne de François Hollande publiait sur Twitter une photo se moquant (très légèrement) des prises de position de la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Celle-ci a répondu ce vendredi sur le plateau de LCI et n'y est pas allée par quatre chemins.

La photo était mordante, la réponse est cinglante. Agnès Buzyn, la ministre de la Justice répondait sur LCI ce vendredi 24 sur la polémique initiée par le cliché publié par Valérie Trierweiler, ancienne compagne de François Hollande et éphémère première dame de fait.

Cette dernière avait en effet publié le 22 novembre sur son compte Twitter une photo la représentant en casquette avec des lunettes Chanel (du moins selon celle qui est toujours journaliste) et fumant une cigarette. Une petite pique à destination de la ministre qui avait auparavant exprimé sa volonté d'encadrer la vision de cigarettes dans les films français et avait lancé lors d'une interview, à propos de la prise en charge des frais d'optique: "on n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde". Cela avait visiblement agacé Valérie Trierweiler qui avait donc en réaction publié ce cliché bien sage.

Mais Agnès Buzyn n'a visiblement pas apprécié. Sur le plateau de la chaîne d'information en continu, la ministre a répondu à l'encontre de Valérie Trierweiler: "Je préfère dire que moi je suis dans l'action pour les Français, je ne pense qu'elle ait été très utile à la France, mais bon".

Lire aussi: Agnès Buzyn dérape: "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tous le monde"

Peu après, elle a enchaîné avec une nouvelle réponse cinglante: "Je ne comprends pas bien, si ce n'est que ça lui permet d'être à l'écran". La ministre a confirmé au passage qu'elle connaissait effectivement la journaliste. "Il se trouve que j'ai eu l'occasion de la rencontrer plusieurs fois, elle connaît mon engagement dans la santé publique, pour la santé des Français" , a confirmé Agnès Buzyn. Y a-t-il une inimité personnelle entre les deux femmes pour expliquer une réponse aussi cinglante à une provocation aussi légère?

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Agnès Buzyn a réagi sèchement à la légère provocation de Valérie Trierweiler.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-