Anorexie: les sites "pro-ana" dans le viseur des députés

Auteur(s)
AZ
Publié le 02 avril 2015 - 18:14
Mis à jour le 03 avril 2015 - 01:53
Image
Isabelle Caro dos nu.
Crédits
©Lydie/Sipa
L'ancien mannequin Isabelle Caro est décédée des suites de sa maladie le 17 novembre 2010.
©Lydie/Sipa
Dans le cadre du plan anti-anorexie, l'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi un délit d'emprisonnement pour incitation à la maigreur excessive. Les sites "pro-ana", pour ne citer qu'eux, seront ainsi passible d'un an d'emprisonnement ainsi que 10.000 euros d'amende.

L'incitation à la maigreur excessive est désormais un délit. Après avoir refusé un premier amendement contre l'anorexie, l'Assemblée national a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi un délit d'emprisonnement visant à réprimer l'incitation à la minceur extrême, notamment de la part des sites "pro-ana" qui font l'apologie de cette maladie. Les responsables de ces sites seront ainsi passibles d'une peine d'emprisonnement et d'une amende.  

L'amendement en question stipule que "provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l'exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé est puni d'un an d'emprisonnement et de 10.000 euros d'amende". La ministre de la Santé Marisol Touraine s'y est déclarée favorable, comme le rapporteur du projet de loi, Olivier Véran (PS).

Avec cet amendement, les députés ciblent en particulier certains sites connus sous de nom de "pro-ana", qui "peuvent entraîner les personnes dans le cercle vicieux de l'anorexie sans être inquiétés par l'autorité publique", ont argumenté les signataires de l'amendement. Pour lutter contre ces troubles alimentaires, la création d'un nouveau délit apparaît ainsi "nécessaire car les dispositions du Code pénal actuellement ne permettent pas de s'attaquer à l'action de certains sites internet".

Cette maladie mentale qu'est l'anorexie concerne entre 30.000 et 40.000 personnes en France, principalement des femmes, et peut parfois conduire à la mort, comme ce fut le cas pour l'ancien mannequin et comédienne français Isabelle Caro qui n'a pas survécu à sa maladie. Engagée dans un combat contre l'anorexie, elle est décédée le 17 novembre 2010.

A la mi-mars, l'Assemblée nationale avait rejeté un amendement du député PS de l'Isère interdisant le recours par les agences de mannequinat à des mannequins diagnostiqués en état de dénutrition. Pour de nombreux députés, cet amendement aurait pu conduire à une discrimination à l'embauche.

 

À LIRE AUSSI

Image
Mannequin Maigre Illustration
Un député part en guerre contre la maigreur extrême des mannequins
Le député PS de l'Isère Olivier Véran propose deux amendements au projet de loi santé de Marisol Touraine, pour lutter contre la maigreur excessive des mannequins, et ...
16 mars 2015 - 12:29
Politique