Anorexie: plus de mannequins trop maigres sur les podiums français

Auteur(s)
AZ
Publié le 03 avril 2015 - 13:59
Image
Mannequin Maigre Illustration
Crédits
©Luke MacGregor/Reuters
Désormais, toute personne dont l'indice de masse corporelle est estimé trop faible ne pourra pas exercer une activité de mannequin.
©Luke MacGregor/Reuters
Dans le cadre de l'examen du projet de loi Santé et afin de lutter contre l'anorexie, l'Assemblée nationale a voté ce vendredi matin l'interdiction du recours à des mannequins trop maigres et dénutris. Cet amendement intervient au lendemain du vote visant à pénaliser les sites dits "pro-ana".

Les mannequins trop maigres ne défileront plus sur les podiums français. Dans le cadre de l'examen du projet de loi Santé et afin de lutter contre l'anorexie, l'Assemblée nationale a voté ce vendredi matin l'interdiction du recours à des models trop maigres et dénutris. Désormais, toute personne dont l'indice de masse corporelle (IMC) est trop faible ne pourra pas exercer une activité de mannequin. "L'exercice d'une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l'indice de masse corporelle (...) est inférieur à des niveaux définis, sur proposition de la Haute autorité de santé, par arrêté des ministres chargés de la Santé et du Travail", stipule ainsi le texte. 

Ce nouvel amendement du rapporteur Olivier Véran (PS), qui avait pourtant été rejeté à la mi-mars, a été adopté, avec l'avis favorable de la ministre de la Santé. Marisol Touraine a en effet considéré comme "préoccupante" la présentation de mannequins excessivement maigres. Ainsi, toute personne qui ne veillera pas au respect de l'interdiction sera punie de six mois d'emprisonnement et d'une amende de 75.000 euros. "La perspective de cette sanction aura un effet régulateur sur l'ensemble du secteur", a déclaré le député PS de l'Isère. A l'époque, cet amendement n'avait pas été adopté car de nombreux députés de gauche comme de droite, considéraient qu'il aurait pu conduire à une discrimination à l'embauche.

La veille de ce vote, un autre amendement sur l'anorexie, porté également par Olivier Véran, a également été adopté par l'Assemblée nationale. Il visait à réprimer l'incitation à la minceur extrême, notamment de la part des sites "pro-ana" qui font l'apologie de cette maladie. Les responsables de ces sites seront ainsi passibles d'une peine d'emprisonnement d'un an et d'une amende pouvant aller jusqu'à 10.000 euros.

Afin d'être rassuré sur son poids, il suffit de calculer son indice de masse corporelle (IMC) qui permet d’estimer la quantité de masse grasse de l’organisme à partir du poids et de la taille (cliquez ici). Il se calcule avec une formule mathématique simple: IMC=poids/taille2. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la maigreur pour un IMC compris entr 16,5 et 18,5, le surpoids pour un IMC égal ou supérieur à 25 et l’obésité pour un IMC égal ou supérieur à 30. 

 

 

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Isabelle Caro dos nu.
Anorexie: les sites "pro-ana" dans le viseur des députés
Dans le cadre du plan anti-anorexie, l'Assemblée nationale a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi un délit d'emprisonnement pour incitation à la maigreur excessive....
02 avril 2015 - 18:14
Politique
Image
Mannequin Maigre Illustration
Un député part en guerre contre la maigreur extrême des mannequins
Le député PS de l'Isère Olivier Véran propose deux amendements au projet de loi santé de Marisol Touraine, pour lutter contre la maigreur excessive des mannequins, et ...
16 mars 2015 - 12:29
Politique