APB: la réforme de l'accès à l'université présentée lundi, des changements dès cette année

APB: la réforme de l'accès à l'université présentée lundi, des changements dès cette année

Publié le 29/10/2017 à 11:37 - Mise à jour à 11:43
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La réforme de l'accès à l'enseignement supérieur va être présentée lundi par le gouvernement. Déjà ce dimanche, certains changements sont connus. Certains seront effectifs dès cette année.

Alors que le gouvernement s'apprête à dévoiler la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur lundi 29. Mais samedi 28, Le Parisien en révélait les contours dont certains changements seront effectifs dès cette année.

En juillet dernier, 87.000 bacheliers n'avaient pas de place dans une université française malgré leur succès à l'examen de la fin de terminale. Un problème d'accueil persistant que le gouvernement veut changer. "Nous ferons en sorte que l'on arrête de faire croire à tout le monde que l'université est la solution pour tout le monde", avait alors promis Emmanuel Macron.

La réforme de l'accès à l'enseignement supérieur permettra donc aux lycées de donner leur avis sur les vœux d'orientation des lycéens sur le portail APB (Admission post-bac). Une consultation qui pourrait être décisive puisque c'est seulement après que les universités auront accès aux notes des élèves.

Elles pourront alors les sélectionner selon les résultats. Une barrière à l'entrée qui n'est pas pratiquée de façon systématique et contre laquelle les principaux syndicats étudiants luttent.

Seulement, les élèves auront la possibilité de réfuter le choix des ces universités en forçant l'accès à la filière qu'ils désirent à condition qu'ils suivent une formation de remise à niveau. La mesure mise en place a pour but de réduire le nombre d'échecs en première année de faculté.

Enfin, contre 24 choix possibles jusqu'ici, les lycéens ne pourront plus faire que 12 vœux sur le portail APB.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gouvernement présentera la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur lundi 30.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-