"Apprends d'abord à avoir un diplôme": Emmanuel Macron recadre un ado (vidéo)

"Apprends d'abord à avoir un diplôme": Emmanuel Macron recadre un ado (vidéo)

Publié le 18/06/2018 à 17:11 - Mise à jour à 17:18
© CHARLES PLATIAU / POOL/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Lors des commémorations du 18 juin 1944, un jeune collégien s'est fait sèchement recarder par Emmanuel Macron alors qu'il lui avait dit "ça va Manu?". L'interpellation a été jugée trop familière pour le président de la République qui n'a pas hésité à le lui faire savoir.

Le collégien se rappellera longtemps de ce lundi 18. Il était présent à la cérémonie de commémoration de l'appel du 18 juin 1944 où se trouvait aussi Emmanuel Macron.

Par désir de provocation certainement, il a interpellé le président alors qu'il se prêtait à un bain de foule. "Ça va Manu?", a lancé le jeune garçon à Emmanuel Macron.

Et le président de la République a bien entendu la petite phrase, malheureusement pour le collégien. "Non, non", lui a-t-il directement rétorqué avant que le garçon ne s'excuse.

A voir aussi: Emmanuel Macron signe un mot d'excuse à des lycéens qui avaient séché les cours pour le voir

"Tu es là dans une cérémonie officielle. Tu te comportes comme il faut", a insisté Emmanuel Macron. "Tu peux faire l'imbécile. Mais aujourd'hui, c'est La Marseillaise et le Chant des Partisans. Tu m'appelles «Monsieur le président de la République» ou «Monsieur»", a enchaîné Emmanuel Macron face à un collégien visiblement gêné qui n'en menait plus large.

Et le président ne s'est pas arrêté là, bien décidé à faire comprendre au jeune garçon qu'il avait fait une erreur. "Tu fais les choses dans le bon ordre. Si un jour tu veux faire la révolution, tu apprends d'abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même", lui a finalement lancé Emmanuel Macron.

La séquence filmée par la chaine LCI, a rapidement fait le buzz sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas la première fois que le président s'adresse à des adolescents et fait beaucoup parler de leur échange.

En juin 2017, il avait ainsi signé un mot d'excuse à des lycéens qui s'étaient absentés de leur établissement pour le rencontrer lors d'un déplacement à Lorient, dans le Finistère. L'anecdote avait alors beaucoup fait rire les internautes.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel macron a sèchement recadré un collégien qui lui a lancé "ça va Manu?".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-