Armée: les drones français bientôt équipés de missiles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Armée: les drones français bientôt équipés de missiles

Publié le 05/09/2017 à 18:51 - Mise à jour à 18:56
© Isaac Brekken / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les six drones d'observation de l'armée de l'air française devraient prochainement être armés, a annoncé ce mardi la ministre des armées Florence Parly. Une capacité offensive qui ne doit en aucun cas être assimilée à un permis de tuer qui ne suivrait aucune règle, a-t-elle prévenu.

Observer ne suffit plus. La ministre des armées Florence Parly a annoncé ce mardi 5 qu'elle souhaitait voir les drones français armés. Les appareils utilisés par l'armée de l'air, des Reaper fabriqués par l'Américain General Atomics, sont pour l'instant utilisés uniquement à des fins d'observation. Mais la ministre souhaite donc que leur soit ajoutée une capacité offensive.

"Le processus d’armement est lancé", a-t-elle fait savoir durant  l’université d’été de la Défense qui réunit militaires, industriels et parlementaires et se tenait à Toulon. La France dispose de six de ces engins qui peuvent être équipés de quatre missiles ou de deux bombes.

L'utilisation de drones armés n'est pas une nouveauté dans les projets militaires de la France puisque le développement de tels drones offensifs à l'échelle européenne, impliquant l'Italie et l'Allemagne, est sur la table et devrait voir le jour en 2025. Cela devrait permettre à la France de s'affranchir de sa dépendance au matériel américain, quasiment le seul sur le marché avec les drones israéliens d'Elbit Systems.

L'armement des drones français devrait d'ailleurs nécessiter l'avale du Congrès américain, note Libération, car ils avaient directement été prélevés sur les stocks de l'US Air Force lors de leur achat en 2013.

Florence Parly a également tenu à anticiper les critiques contre cette décision. Eu égard à leur utilisation par la CIA, notamment pour l'élimination des hauts responsables d'Al-Qaïda, les drones de combat trainent une réputation de robots "assassins". La ministre a donc précisé que leur utilisation ne changer rien "aux règles d’engagement et au respect du droit international humanitaire".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les Reaper de l'armée de l'air devrait bientôt être équipés pour bombarder les positions ennemies.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-