Assemblée nationale: furieux, les députés insoumis quittent l'hémicycle (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Assemblée nationale: furieux, les députés insoumis quittent l'hémicycle (vidéo)

Publié le 11/04/2018 à 17:51 - Mise à jour à 18:04
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Tous les députés de la France Insoumise, furieux que Clémentine Autain ait été coupée avant de finir sa question au gouvernement, ont quitté ce mercredi l'hémicycle après être restés massés un moment au pied du perchoir, tenus à distance par des huissiers.

Grosse colère des députés de la France insoumise ce mercredi à l'Assemblée nationale. Furieux de voir que Clémentine Autain ait été coupée avant de pouvoir finir sa question au gouvernement, ses collègues insoumis ont vivement protesté au pied du perchoir avant de quitter l'hémicycle avec perte et fracas.

"Depuis le début de la semaine votre gouvernement s'est lancé dans une fuite en avant autoritaire particulièrement dangereuse pour notre démocratie", a notamment dénoncé dans son intervention l'élue de Seine-Saint-Denis, reprochant à l'exécutif d'avoir provoqué "un triste désordre" à Notre-Dame-des-Landes et dans les universités, en brandissant "la matraque". Tout au long de son intervention, elle a été interrompu par des députés de la majorité et des Républicains, ce qui a provoqué la colère de Jean-Luc Mélenchon qui s'est emporté en criant à l'adresse des chahuteurs "la chienlit c'est vous!".

"Votre prétendu nouveau monde n'est qu'un régime bien ancien", s'est aussi exclamé Clémentine Autain avant de voir son micro brusquement coupé par le président de l'Assemblée nationale François de Rugy. "Le temps de parole madame la députée est le même pour tout le monde, il est de deux minutes", s'est-il justifié avant de donner la parole à Gérard Collomb.

Un cordon d'huissiers s'est déployé au pied du banc des députés insoumis qui invectivaient vivement le président, les députés de la majorité et le gouvernement. Après un moment de flottement, où ils sont restés sur place et ont continué à manifester leur colère pendant l'intervention de Gérard Collomb, ces députés ont quitté l'hémicycle, rejoints par leurs collègues communistes.

Lire aussi - "Elevage, esclavage!": des vegan perturbent les débats à l'Assemblée

Un peu plus tard dans les couloir Clémentine Autain a précisé la fin de la question qu'elle souhaitait poser: "Monsieur le Premier ministre, est-ce que vous allez participer à l'enterrement de Mai-68 et vous inscrire derrière ceux qui condamnaient la chienlit?".

Plusieurs LREM et MoDem ont condamné le comportement "honteux" des Insoumis. "Je ne veux pas d’une république de ZADistes où qu’elle soit!", a notamment tweeté Benoît Simian (LREM). "Drôle de vision de la #démocratie! Les masques tombent! Les huissiers obligés de faire front pour empêcher des députés Insoumis de faire le coup de poing. Tristesse", a déploré Erwan Balanant (MoDem).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les députés insoumis ont quitté l'hémicycle après que Clémentine Autain n'a pas pu terminé une question au gouvernement.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-