Attaque terroriste à Strasbourg: c'est quoi l'alerte "urgence attentat"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attaque terroriste à Strasbourg: c'est quoi l'alerte "urgence attentat"

Publié le 12/12/2018 à 08:43 - Mise à jour à 08:44
©Bertrand Guay/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une attaque terroriste a fait 3 morts et 13 blessés (dont 8 qui se trouvent dans un état grave) mardi soir à Strasbourg. Le gouvernement a rapidement porté le plan Vigipirate en "urgence attentat".

Le niveau "urgence attentat" du plan Vigipirate a été activé par le gouvernement mardi 11 au soir immédiatement après l'attaque terroriste survenue à Strasbourg, qui a fait trois morts et 13 blessés (dont 8 graves) selon le dernier bilan officiel mais toujours provisoire.

Ce dispositif permet aux autorités de renforcer les contrôles, d'assurer la sécurité des citoyens et d'éviter qu'un nouvel attentat de se produise.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé que l'alerte "urgence attentat" entraînait la mise en place de "contrôles renforcés aux frontières et de contrôles renforcés sur l'ensemble des marchés de Noël en France pour éviter le risque de mimétisme".

La mesure était indispensable sachant que le Marché de Noël de Strasbourg, où a eu lieu l'attentat, n'est pas loin de la frontière franco-allemande, et que le terroriste présumé Chéric C. est toujours en fuite au lendemain des faits.

Suivez ici l'évolution de la situation en direct

Le niveau "urgence attentat" du plan Vigipirate a été créé en novembre 2016 dans le sillage de l'attentat du 14-Juillet à Nice. Il ne peut être enclenché que dans deux cas bien précis: si une menace terroriste est imminente (et que les services de renseignement ont la certitude qu'un groupe terroriste compte frapper), ou immédiatement après une attaque terroriste caractérisée.

Le cran "urgence attentat" est donc le plus élevé du plan Vigipirate qui dispose de deux autres niveaux: "vigilance" et "sécurité renforcée/risque d'attentat".

Et aussi:

Attentat de Strasbourg: qui est Chérif C. le terroriste présumé?

Attentat de Strasbourg: des groupes de Gilets jaunes crient au complot

Ce que l'on sait de l'attaque au marché de Noël de Strasbourg

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le plan Vigipirate a été élevé au rang "urgence attentat" mardi soir après l'attaque terroriste survenue près du Marché de Noël à Strasbourg.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-