Attentat à Nice: deuil national annoncé, Manuel Valls appelle "à faire bloc"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 15 juillet 2016 - 13:20
Image
Valls-Sérieux-ministre
Crédits
©Thomas Samson/AFP
"On a voulu atteindre l'unité de la Nation française" annonce Manuel Valls.
©Thomas Samson/AFP
Manuel Valls, à la sortie du conseil de défense qui se tenait vendredi matin à l'Elysée, a rappelé que la France ferait "bloc". Il a confirmé le prolongement de l'état d'urgence et annoncé un deuil national de trois jours.

Manuel Valls a appelé vendredi la France "à faire bloc" au lendemain de l'attentat de Nice (84 morts), assurant que l'exécutif "ne céderait pas" face "à une guerre que le terrorisme nous livre".

"On a voulu atteindre l'unité de la Nation française. Alors la seule réponse digne, responsable de la France, sera celle qui restera fidèle à l'esprit du 14 juillet, c'est à dire celui d'une France unie et rassemblée autour de ses valeurs. Et nous ferons bloc, c'est la seule exigence qui vaille aujourd'hui", a déclaré M. Valls dans la cour de l'Elysée, au terme d'un conseil de défense restreint présidé par François Hollande.

Le projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour trois mois sera présenté mardi en conseil des ministres "pour que le Parlement puisse l'examiner mercredi et jeudi", a annoncé le Premier ministre.

François Hollande a également décrété un deuil national de trois jours de samedi à lundi, a-t-il ajouté, en précisant que les drapeaux seraient mis en berne sur les édifices publics dès ce vendredi 15. C'est le troisième deuil national depuis dix-huit mois et les attentats de janvier 2015, alors que la Ve République n'en avait connu jusque-là que cinq depuis 1958.

 

À LIRE AUSSI

Image
François  Hollande lors de son allocution dans la nuit du 14 au 15 juillet 2016.
Attentat à Nice: le "caractère terroriste ne peut être nié" affirme François Hollande
Dans une allocution prononcée dans la nuit de jeudi à vendredi, François Hollande a confirmé qu'il s'agissait d'une attaque terroriste, bien qu'aucune revendication n'...
15 juillet 2016 - 10:48
Politique