Attentat pendant la présidentielle: les services de renseignement britanniques auraient permis l'interpellation de Mahiedine Merabat et Clement Baur

Attentat pendant la présidentielle: les services de renseignement britanniques auraient permis l'interpellation de Mahiedine Merabat et Clement Baur

Publié le 18/04/2017 à 20:42 - Mise à jour à 20:46
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Ce mardi, deux hommes soupçonnés de préparer un attentat "imminent" ont été arrêtés à Marseille, à cinq jours du premier tour. Ces interpellations ont pu être réalisées grâce au secours des services de renseignements britanniques.

A cinq jours du premier tour de la présidentielle, deux jeunes hommes "radicalisés", Mahiedine Merabat et Clement Baur, soupçonnés de vouloir perpétrer un attentat "dans les tout prochains jours", ont été arrêtés ce mardi 18 à Marseille, en possession d'armes à feu et d'explosifs.

Une première enquête préliminaire avait été ouverte le 5 avril contre Mahiedine Merabet, né en juillet 1987 à Croix (Nord), après la remontée d'indices attestant la préparation d'une action violente imminente, selon la source proche du dossier. Le 10 avril, une deuxième enquête similaire avait été ouverte contre Clément Baur, né en juillet 1993 à Ermont (Val-d'Oise). "Au fur et à mesure, il s'est avéré que les deux enquêtes se rapportaient au même projet", a indiqué une source policière.

"La DGSI a identitfié Mahieddine (Merabet) comme un individu cherchant à transmettre en urgence une vidéo d’allégeance. Sur cette vidéo apparaît une table avec fusil mitrailleur de type Uzi, un drapeau noir de l’EI, des dizaines de munitions afin de décrire la loi du talion, ainsi qu'un journal avec photo d’un candidat à la présidentielle (François Fillon, NDLR)", a expliqué en conférence de presse le procureur de Paris François Molins. Il a précisé que cette vidéo d'allégeance avait été détectée par un service de renseignement étranger.

"L'information initiale vient des services britanniques qui auraient capté des données sur deux individus connus des services de renseignement", a indiqué au journal Le Figaro, une source proche de François Fillon. Toutefois, selon cette source, la présence de François Fillon en Une du journal, relèverait du symbole plus que du ciblage.

Connus pour leur radicalisation, les deux suspects, Clément Baur, 23 ans, et Mahiedine Merabet, 29 ans, se sont connus à la maison d'arrêt de Sequedin (Nord), où ils étaient incarcérés pour des faits de droit commun. Des armes à feu et trois kilos de TATP, un explosif très instable, prisé des djihadistes, ont été trouvés lors d'une perquisition dans le IIIe arrondissement de Marseille, ainsi qu'un Coran et un drapeau de l'organisation Etat islamique.

Cinq projets d'attentats ont été déjoués depuis le début de l'année 2017, après 17 en 2016, a affirmé le 21 mars le Premier ministre Bernard Cazeneuve

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq projets d'attentats ont été déjoués depuis le début de l'année 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-