Attentats: les trois quarts des Français disent toujours "Je suis Charlie"

Attentats: les trois quarts des Français disent toujours "Je suis Charlie"

Publié le 10/01/2016 à 18:33 - Mise à jour à 18:35
©Remy de la Mauviniere/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

"Que reste-t-il de ce dimanche de janvier", en référence à la marche du 11 janvier dernier, chante Johnny. Si l'affluence n'était pas forcément au rendez-vous des commémorations de ce dimanche, une large majorité de Français dit toujours "Je suis Charlie".

Près de trois quarts des Français s'approprient la phrase-symbole des attentats de janvier "Je suis Charlie", quand un peu plus d'un cinquième affirme n'être "pas Charlie", selon un sondage BVA-Orange-iTELE publié samedi 9 au soir, soit à la veille des commémorations de ce dimanche place de la République.

A la question "Par rapport aux événements qui se sont déroulés il y a un an à Paris, laquelle de ces phrases exprime le mieux votre position?", 76% choisissent "Je suis Charlie", tandis que 22% préfèrent répondre "Je ne suis pas Charlie". Ces niveaux sont proches de ceux d'une précédente enquête réalisée en janvier 2015, juste après les tueries de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hypercacher, où le rapport était de 77% et de 20% respectivement.

La proportion de "Je suis Charlie" culmine chez les sympathisants de gauche avec 90% disant "Je suis", contre 8% de "Je ne suis pas". Elle est en revanche moins nettement majoritaire chez les sympathisants Les Républicains (62% contre 37%) et Front national (64% et 34%).

(Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1.026 Français, selon la méthode des quotas, recrutés par téléphone puis interrogés par internet les 7 et 8 janvier.)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les sympathisants de gauche sont les plus nombreux à dire "Je suis Charlie", ceux du FN les moins nombreux.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-