Bagneux: la députée LREM Laurianne Rossi agressée par un homme "hostile à Emmanuel Macron"

Bagneux: la députée LREM Laurianne Rossi agressée par un homme "hostile à Emmanuel Macron"

Publié le 30/07/2017 à 15:39 - Mise à jour à 16:13
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a agressé la députée LREM Laurianne Rossi, ce dimanche matin sur le marché de Bagneux (Hauts-de-Seine). Il l’aurait frappée au visage avant d’être arrêté. La députée n’est pas blessée. Selon elle, l’homme aurait agi par hostilité envers Emmanuel Macron et la majorité.

Laurianne Rossi, députée La République en Marche de la 11ème circonscription des Hauts-de-Seine et questeure à l’Assemblée nationale a été agressée ce dimanche 30 au matin sur le marché de Bagneux, lors d’une distribution des cahiers d’été de son parti. Elle aurait été frappée au visage par un homme qui a tenté de prendre la fuite mais a été interpellé. La députée a expliqué avoir été juste "sonnée", tandis qu’une des militantes qui l’accompagnait aurait été légèrement blessée en voulant arrêter l’homme.

Cela avait débuté avec une conversation animée mais dans laquelle Laurianne Rossi n’avait pas perçu de menace: "Il était clairement hostile à Emmanuel Macron. Il parlait des députés godillots mais l'échange était calme", a t-elle expliqué à Franceinfo. L’homme aurait notamment dénoncé la couverture médiatique favorable à Emmanuel Macron. "Tout d'un coup, il m'a mis un violent coup de poing dans la tempe (…) Je suis très sonnée, même si je n'ai pas perdu connaissance".

L’homme a tenté de prendre la fuite mais des militants LREM et des commerçants l’ont rapidement maîtrisé et il a été par la suite interpellé. Si ce sera à la justice d’établir ses motifs, acte prémédité ou coup de sang, le témoignage de la parlementaire laisse clairement entendre que c’est en sa qualité de représentante de la majorité qu'elle a été visée.

"Aucun désaccord politique ne peut justifier la violence, qui plus est contre les élus de la république et les femmes.Merci de votre soutien", a déclaré sur Twitter Laurianne Rossi, qui a notamment reçu des messages de solidarité de la part du Premier ministre Edouard Philippe ou du chef de la majorité à l’Assemblée nationale Richard Ferrand.

Cette agression rappelle bien sûr celle qu’a subie Nathalie Kosciusko-Morizet, également lors d’une opération de "tractage" sur un marché, à Paris durant la campagne des législatives. Son agresseur, un élu de l’Eure, doit connaître le verdict de son procès début septembre. Quatre mois de prisons avec sursis ont été requis.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La députée a été juste sonnée et une militante aurait été légèrement blessée.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-