Baisse des APL de 5 euros: "c'était une connerie sans nom!" s'insurge Emmanuel Macron

Baisse des APL de 5 euros: "c'était une connerie sans nom!" s'insurge Emmanuel Macron

Publié le 02/08/2017 à 09:58 - Mise à jour à 11:26
© STEPHANE MAHE / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Réuni devant les chefs de la majorité samedi dernier, Emmanuel Macron a réagi concernant la baisse des aides au logement (APL) fustigeant une "connerie sans nom", rapporte "Le Canard Enchainé" ce mercredi.

Emmanuel Macron s'est emporté face aux chefs de la majorité réunis à l'Elysée mercredi 26. Le chef de l'Etat a furieusement évoqué la baisse de cinq euros des aides au logement (APL) fustigeant que l'annonce, effectuée quelques jours plus tôt, "était une connerie sans nom!", révèle Le Canard Enchainé.

Il a ensuite recadré les dirigeants de la majorité en leur rappelant bien de,"se tenir à ce qu'on avait dit pendant la campagne" et que ce n'était "pas la peine de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n'ont fait l'objet d'aucun engagement".

Une "connerie" dont on ignore l'origine. Alors que cette mesure ne figurait pas dans le programme d'Emmanuel Macron, l'exécutif avait attribué la responsabilité au précédent gouvernement. Une vive passe d'armes avait alors eu lieu entre les équipes du gouvernement et celles de l'ancien président François Hollande. "C'est factuellement faux. Je n'ai jamais envisagé le principe d'une baisse généralisée", s'était défendu l'ancien ministre du Budget, Christian Eckert, selon L'Express. Cependant, BFMTV avait révélé le 24 juillet dernier une lettre de cadrage envoyée en 2016 par Manuel Valls, lorsqu'il était Premier ministre, à Emmanuelle Cosse, qui était à l'époque ministre du Logement.

La polémique avait enflée dès l'annonce de la baisse par France 2, le 22 juillet dernier. Elle avait prise de l'ampleur lorsque Claire O'Petit, députée LREM, avait demandé aux étudiants "de ne pas pleurer pour cinq euros".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron a recadré ses chefs de la majorité lors de la réunion du 26 juillet sur la baisse des APL, "c'était une connerie sans nom!" a-t-il fustigé.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-