Balkany va devoir trouver une nouvelle remplaçante: Agnès Pottier-Dumas est inéligible

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Balkany va devoir trouver une nouvelle remplaçante: Agnès Pottier-Dumas est inéligible

Publié le 12/07/2016 à 09:41 - Mise à jour à 09:56
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): PP

-A +A

Agnès Pottier-Dumas ne se présentera pas aux élections législatives de 2017 dans les Hauts-de-Seine pour succéder à Patrick Balkany, qui l'avait adoubée en personne. L'élue est en effet inéligible et a donc dû renoncer.

Elle a confirmé qu'elle ne sera "pas candidate" aux législatives de 2017. Agnès Pottier-Dumas, dauphine adoubée par Patrick Balkany en personne le 28 juin, a dû renoncer à concourir dans le fief LR des Hauts-de-Seine où son mentor est élu quasi sans discontinuer depuis 1988. Elle est en effet inéligible.

Car en sus d'être élue à Levallois, et d'avoir longtemps été attachée parlementaire auprès du député Balkany, la jeune femme était également membre du cabinet de Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. Or l'article LO132-22 du code électoral précise que "les membres du cabinet du président du conseil régional (...) sont inéligibles en France dans toute circonscription comprise en tout ou partie dans le ressort dans lequel ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins d'un an à la date du scrutin".

Un écueil qui n'en était pas un, affirmait depuis sa désignation officielle, fin juin, Agnès Pottier-Dumas. Citée par Le Parisien, elle soutenait ainsi "avoir remis sa démission en main propre à Valérie Pécresse le 31 mai" dernier, et donc être en conformité avec le délai d'un an légal. Sauf que le quotidien de la capitale rapportait également avoir eu accès à de "nombreux échanges de mails" prouvant le contraire... Enfin, son courrier aurait du être envoyé en recommandé, et non remis en mains propres.

"Visiblement, ma démission n'a pas été remise de façon conforme, donc ne peut être acceptée dans les délais. Je le regrette mais le code électoral est formel et je m'y conforme. Je ne serai donc pas candidate", a ainsi dû reconnaître l'intéressée auprès de L'Express lundi 11.

Le dossier de sa candidature est donc désormais clos, mais rouvre celui de la succession de Patrick Balkany. Mis en examen dans quatre affaires, notamment pour fraude fiscale et corruption passive, le député-maire avait tenté de rempiler, soutenu au nom de la présomption d'innocence par un Nicolas Sarkozy lui-même également mêlé à plusieurs affaires judiciaires.

Une désignation qui avait suscité un tollé notamment chez les candidats à la primaire de la droite. D'autant que les nouvelles règles sur le non-cumul, que M. Sarkozy a promis d'abroger s'il était élu président, interdisent de cumuler mandat de député et de maire à partir de 2017. Le feuilleton ne fait donc que commencer.

 

Auteur(s): PP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Après avoir affirmé le contraire, Agnès Pottier-Dumas a dû se résoudre à reconnaître qu'elle ne pouvait se présenter aux législatives de 2017 dans les Hauts-de-Seine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-