Baroin, Hortefeux, Wauquiez: les mousquetaires de Sarkozy le défendent contre Buisson

Baroin, Hortefeux, Wauquiez: les mousquetaires de Sarkozy le défendent contre Buisson

Publié le 28/09/2016 à 13:22 - Mise à jour à 13:50
©Benoit Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Nicolas Sarkozy, qui se refuse à commenter publiquement les attaques de son ancien conseiller Patrick Buisson dans un livre au vitriol à paraître jeudi, a tout de même pris soin d'envoyer ses lieutenants en mission pour le défendre. Peut-être aussi un moyen d'occuper un terrain qui, certes miné, n'en reste pas moins plus favorables que les autres fronts qui s'ouvrent devant lui depuis le début de la semaine.

Le général, feignant de ne pas s'abaisser à la polémique sur un sujet dont il se moquerait comme de son premier bulletin de vote, a tout de même pris le soin d'envoyer en service commandé quelques-uns de ses meilleurs lieutenants, comme l'a repéré Le Lab d'Europe 1. François Baroin, Laurent Wauquiez, Brice Hortefeux: les snipers de la sarkozie ont ainsi sauté sur les principales radios et télévisions pour mener la charge contre Patrick Buisson après la publication des bonnes feuilles de son livre au vitriol contre l'ancien président par L'Express mardi 27. L'ex-conseiller de l'ex-chef de l'Etat ne serait ainsi qu'un "aigri" prêt à employer des méthodes "dignes de la Stasi" pour se "venger", clament-ils en cœur.

Les téléphones portables ont dû chauffer depuis que l'information a fuité sur Internet, lundi soir. Pour répondre à un Buisson qui dépeint Nicolas Sarkozy en "moteur à deux temps fonctionnant au mélange d'un discours dur et d'une pratique molle" dans son livre à paraître jeudi 29, les têtes d'affiche ont sortie l'artillerie lourde. "Le crédit que j'accorde à ce personnage, à ses méthodes empruntées à la Stasi, à ses convictions issues de Maurras ...", attaque François Baroin, pressenti pour prendre Matignon si Nicolas Sarkozy devait revenir à l'Elysée, sur RTL dès lundi matin.

Sur RTL, toujours, mais mardi soir, Brice Hortefeux se veut plus modéré, se contentant d'y voir un "classique" et de rappeler, à raison, la multiplicité des ouvrages similaires depuis l'époque Balladur jusqu'à récemment celui d'un ancien conseiller de Myriam El Khomri qui accuse la ministre d'avoir "tué la gauche".

Rachida Dati, revenue en grâce, puis Laurent Wauquiez, le bras droit (armé) officiel de Nicolas Sarkozy, mercredi: il ne manquerait plus qu'Eric Woerth et tous auraient fait leur B.A. radiotélévisée pour défendre le patron. Une manière peut-être aussi d'occuper le terrain sur un front choisi, plutôt que de commenter les autres affaires, autrement plus sérieuses, qui font que l'ex-président qui aspire à la redevenir occupe les gros titres depuis le début de la semaine.

"Grâce", si l'on peut dire, au livre de Buisson, Hortefeux, Baroin, Wauquiez et Dati n'ont ainsi pas eu à commenter (ou si peu) les révélations de Mediapart sur le "petit carnet" qui prouverait le financement de la campagne de 2007 par Kadhafi; les gardes à vue d'un certain nombre d'anciens grands flics très proches de Sarkozy; ou encore l'enquête d'Envoyé spécial sur l'affaire Bygmalion devant être diffusée jeudi 29 au soir sur France 2...

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Financement de sa campagne de 2007 par Kadhafi, placement en garde à vue d'un certain nombre de ses proches... Nicolas Sarkozy fait face aux affaires depuis le début de la semaine.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-