Bertrand s'augmente de 4.000 euros mais dément vouloir "faire du pognon"

Bertrand s'augmente de 4.000 euros mais dément vouloir "faire du pognon"

Publié le 03/04/2016 à 12:57 - Mise à jour à 13:00
©Geoffroy Van der Hasselt/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Accusé d'avoir augmenté "en douce" son salaire de président de région pour compenser la démission de ses mandats de maire et député, Xavier Bertrand contre-attaque. Même avec cette hausse, il perdrait ainsi plusieurs milliers d'euros de revenu, dit-il, démentant toute envie de "faire du pognon".

"Et puis quoi encore". Accusé de s'être lui-même augmenté de 4.000 euros par mois pour compenser la perte de revenu subie par sa démission de son mandat de député pour se consacrer entièrement à la présidence de la grande région Nord, comme promis lors de sa campagne, Xavier Bertrand a vivement réagi. Il a ainsi récusé toute envie de "faire du pognon" ou autre augmentation faite "en douce".

La somme, révélée par La Voix du Nord mercredi 30 mars, est pourtant exacte. Le 26 janvier dernier le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand a fait voter par le conseil régional une augmentation de son indemnité de 4.000 euros brut par mois, soit 3.000 euros net. Une hausse, répercutée en baissant celles de ses vice-présidents, destinée à compenser sa perte de revenu après qu'il ait démissionné de ses mandats de maire de Saint-Quentin (2.213,19 euros net) et de député (5.115 euros net plus 5.108 euros d'IRFM).

Du coup, augmentation de 4.000 euros incluse, son revenu "est aujourd'hui de 5.000 euros inférieur", a-t-il clamé. Et l'élu a même publié une infographie sensée prouver ses dires sur son compte Twitter, dès jeudi 31. Il faut enfin préciser qu'en renonçant à son siège à l'Assemblée, il a également perdu les avantages liés en termes de retraite et de transports notamment. Mais émarge tout de même à près de 7.000 euros mensuels.

"Moi je me suis augmenté de 4.000 euros? Et puis quoi encore? (...) Je ne me plains pas, je ne regrette rien. Mais j'ai un peu de mal à accepter qu'on dise que j'ai augmenté en douce mon salaire", a-t-il déclaré sur Europe-1. Puis de s'emporter: "Parce ce que je fais de la politique, je n'ai pas le droit d'être sincère, je suis forcément quelqu'un qui cherche à améliorer sa situation? Mon dieu si je voulais faire du pognon, je ferais autre chose que de la politique".

A l'en croire, cette information aurait été instrumentalisée par le FN, seul parti d'opposition représenté au conseil régional des Hauts-de-France. Une manipulation, en somme, que Xavier Bertrand déplore en précisant que, lui, n'a "pas de revenus extérieurs" et "ne fais pas de conférences rémunérées". Suivez son regard.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Si je voulais faire du pognon, je ferais autre chose que de la politique", a répondu Xavier Bertrand à ses détracteurs.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-