Béziers: Robert Ménard interdit la chicha au nom du "vivre-ensemble"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Béziers: Robert Ménard interdit la chicha au nom du "vivre-ensemble"

Publié le 19/06/2018 à 10:47 - Mise à jour à 10:52
©Pouzet/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a décidé d'interdire la chicha dans les rues de sa ville, car c'est "néfaste pour la santé" et que ça nuit au "vivre-ensemble". Une interdiction qui ne vaut qu'en période estivale (jusqu'au 30 septembre).

Robert Ménard s'est trouvé un nouveau cheval de bataille: le vivre-ensemble. Et pour que sa ville en soit un exemple de réussite, il a décidé de s'attaquer à ce qu'il considère comme un fléau: la chicha.

Le maire de Béziers, élu en 2014 avec le soutien du Front national (mais qui compte se présenter seul, sans étiquette FN ou RN, en 2020), a en effet pris lundi 18 un arrêté pour interdire de fumer la chicha dans les rues de la commune héraultaise.

Une mesure prise, donc, au nom du vivre-ensemble, mais aussi pour la santé des Biterrois, et le respect de l'environnement. A noter que l'interdiction ne court que pour une période estivale élargie: du 1er mai au 30 septembre.

Voir aussi: Béziers - les provocations de Robert Ménard auraient coûté plus de 300.000 euros à la ville

Pourquoi invoquer le vivre-ensemble? "C'est générateur de rassemblements dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne favorisent pas le vivre-ensemble, on en a assez et ça renvoie une image de la ville dont on n'a pas envie. Et cela produit des attroupements qui sont neuf fois sur dix problématiques", a estimé Robert Ménard dans Midi-Libre.

Et concernant la santé et l'environnement? "La fumée d'une chicha délivrerait autant de monoxyde de carbone que 15 à 52 cigarettes et autant de goudron que 27 à 102 cigarettes", a ainsi déclaré le maire de Béziers, citant des chiffres communiqués par l'Office français de prévention du tabagisme.

Si l'affiche partagée sur Twitter par Robert Ménard a vite fait polémique, ce n'est pourtant pas lui qui a inventé, ou plutôt initié en premier, l'interdiction de la chicha. Puisque selon Midi-Libre Antibes, Rungis ou encore Saint-Laurent-du-Var ont déjà pris pareil arrêté.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Robert Ménard ne veut plus de chicha dans les rues de Béziers.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-