Brexit: "un choix douloureux " pour Hollande

Brexit: "un choix douloureux " pour Hollande

Publié le 24/06/2016 à 13:30 - Mise à jour à 13:31
©Philippe Wojazer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

François Hollande s'est exprimé ce vendredi, suit au vote des Britanniques pour le Brexit. Il a expliqué regretter ce choix qui témoigne selon lui de la nécessité pour l'Union européenne de repenser son fonctionnement.

Le vote des Britanniques en faveur du Brexit "met gravement l'Europe à l'épreuve", qui "ne peut plus faire comme avant" et doit désormais "se concentrer sur l'essentiel", a estimé vendredi le président français François Hollande. "Le vote des Britanniques met gravement l'Europe à l'épreuve", a déclaré lors d'une allocution officielle M. Hollande, regrettant "profondément ce choix douloureux".
 
"L'Europe ne peut plus faire comme avant (...). Elle doit montrer dans ces circonstances sa solidité et sa force", a-t-il estimé, s'exprimant à l'issue d'une réunion avec plusieurs membres du gouvernement.
 
"Le danger est immense face aux extrémismes et aux populismes (...) L'Europe est une grande idée et pas seulement un grand marché, et c'est sans doute à force de l'avoir oublié qu'elle s'est perdue", a poursuivi M. Hollande, assurant notamment que l'UE "doit être comprise et contrôlée par ses citoyens".
 
Il a confirmé qu'il se rendrait lundi à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, avant le sommet européen post-Brexit de mardi et mercredi à Bruxelles.
 
"La France sera donc à l'initiative pour que l'Europe se concentre sur l'essentiel", a promis le président français, citant: "la sécurité", "l'investissement pour la croissance et pour l'emploi", "l'harmonisation fiscale et sociale", ainsi que "le renforcement de la zone euro et de sa gouvernance démocratique".
 
"Ce qui se joue, c'est la dilution de l'Europe au risque du repli, ou la réaffirmation de son existence au prix de changements profonds", a conclu le chef de l'Etat français.
Même son de cloche du côté de Manuel Valls qui a jugé quant à lui que le Brexit était "révélateur d'un malaise trop longtemps ignoré" au sein de l'UE.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"L'Europe ne peut plus faire comme avant", a souligné François Hollande.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-