Brigitte Macron a un homonyme, et ça inquiète un peu l'Elysée

Brigitte Macron a un homonyme, et ça inquiète un peu l'Elysée

Publié le 10/11/2017 à 09:04 - Mise à jour à 09:05
© Filippo MONTEFORTE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En France, environ 300 familles portent le nom Macron. Depuis l'élection présidentielle en mai dernier, leurs vies ont donc été un peu chamboulées. Surtout pour une certaine Brigitte Macron, homonyme de la première dame, qui reçoit souvent des messages sur les réseaux sociaux. L'Elysée lui a d'ailleurs conseillé de changer son nom pour être tranquille. Mais elle refuse.

Brigitte Macron est peut-être la première dame de France, elle n'est pas pour autant un modèle unique. Pour ce qui est de son nom complet en tout cas. L'épouse du président Emmanuel Macron a en effet au moins un homonyme dans l'Hexagone. Contactée par LCI, la personne assure que s'appeler ainsi peut parfois lui servir au quotidien.

"Je travaille au contact du public dans un centre des impôts. Mon nom est affiché sur mon bureau, donc les gens remarquent tout de suite qu’ils sont reçus par Brigitte Macron. Ca détend l’atmosphère", a-t-elle ainsi expliqué.

Dans la vie normale, Brigitte Macron (bis) vit souvent des situations assez cocasses. Comme les fois où elle va chez le médecin, et qu'on l'appelle à haute voix. "La dernière fois je suis allée faire une prise de sang et lorsque l'infirmière m'a appelée, toute la salle d’attente a réagi", a-t-elle raconté.

Mais la "drolitude" de la situation s'arrête aux portes d'Internet. Car sur les réseaux sociaux, s'appeler Brigitte Macron sans être première dame, c'est une autre paire de manches. "Je reçois parfois des demandes d’amis et des messages de gens qui pensent que je suis la vraie Brigitte Macron. Ils me racontent leur vie et me font part de leurs problèmes en pensant que je pourrai les aider".

L'intéressée n'a pas encore eu affaire à des insultes ou du harcèlement. Mais cette éventualité a visiblement inquiété l'Elysée, qui l'a contactée après l'élection présidentielle pour qu'elle change de nom (en ligne): "En mai, quelqu’un de l’Elysée m’a contactée pour me demander de changer l'URL de mon profil. Je n’ai pas donné suite et on m’a rappelé mais au final je n’ai jamais fait le changement. Selon eux, j’allais être importunée".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En France, il existe au moins une seconde Brigitte Macron qui, pour rien au monde, ne souhaite changer de nom.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-