Bruno Le Roux: "Respectez la police autant qu'elle vous respecte"

Bruno Le Roux: "Respectez la police autant qu'elle vous respecte"

Publié le 18/02/2017 à 15:05 - Mise à jour à 18:34
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a appelé samedi à Perpignan des jeunes d'un quartier populaire à "respecter la police autant qu'elle (les) respecte", soulignant que ce respect ne pouvait pas être "à sens unique".

Cette déclaration intervient juste avant de nouvelles manifestations, samedi après-midi, à Paris et dans plusieurs villes de province, pour protester contre les violences policières après l'interpellation brutale d'un jeune homme noir de 22 ans le 2 février en région parisienne.

Interrogé sur sa visite à Perpignan, le ministre a répondu: "On veut montrer que partout où il y a des problèmes, il faut les résoudre. Cela se fait par une action commune de tous les acteurs, des partenaires dans les territoires, la police et les citoyens".

"A la police de proximité, je préfère la proximité de la police, avec les brigades de contact. C'est ce qui permet d'être plus près du terrain, de répondre aux questions que se posent les citoyens", a-t-il ajouté.

"Le rapport police-population est quelque chose d'important. Il faut qu'il y ait de la sérénité dans le travail de la police, avec un respect total de part et d'autres. Ce respect ne peut pas être à sens unique", a-t-il insisté.

Lors d'une rencontre avec des jeunes du quartier Saint-Jacques, classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP), après une visite rapide du commissariat de quartier, il a lancé: "Respectez la police autant qu'elle vous respecte".

Ce quartier, habité essentiellement par une population gitane et une population d'origine maghrébine, avait été secoué en 2005 par des émeutes et des tensions entre ces deux communautés.

Le quartier Saint-Jacques ainsi que celui de la Réal et de Saint-Mathieu, trois quartiers très populaires du centre de Perpignan, ont été classés en ZSP en 2012.

"Les nombreuses actions de police, les dispositifs de préventions mis en place et le lien de confiance établi entre les forces de l'ordre, la population et les partenaires ont porté leurs fruits", a indiqué le ministre.

Sur les trois quartiers, "les résultats sont très encourageants. En 2016, les atteintes volontaires à l'intégrité physique ont diminué de près de 6 % et les atteintes aux biens ont également reculé de près de 13 %".

Bruno Le Roux a également échangé avec des agents de police de la brigade de contact.

"Ce sont ces brigades de contact qui font le lien avec la population", a déclaré M. Le Roux. Ces policiers étaient équipés de petites caméras.

"2.600 ont été déployées sur le territoire et je viens d'en commander 2.600 autres. C'est un bon outil y compris pour vous, pour apaiser", a indiqué le ministre aux policiers.

Avant Perpignan, le ministre s'était rendu dans l'Aude.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bruno Le Roux, à l'Assemblée nationale à Paris, le 15 février 2017

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-