"Ça va très mal finir": Nicolas Sarkozy ne cache pas son inquiétude pour Emmanuel Macron

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Ça va très mal finir": Nicolas Sarkozy ne cache pas son inquiétude pour Emmanuel Macron

Publié le 23/10/2017 à 10:36 - Mise à jour à 10:44
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si Nicolas Sarkozy ne tarit pas d’éloges sur Emmanuel Macron, il est également inquiet de certains aspects de la présidence de son successeur. En cause, le temps de sommeil du chef de l'Etat et surtout sa politique jugée "trop libérale".

Ce n'est désormais plus un secret pour personne: Nicolas Sarkozy apprécie énormément Emmanuel Macron. Au point même de faire part de son inquiétude quant à la santé du chef de l'Etat. A en croire Le Parisien, cette "love story" à la française aurait débuté lorsque l'actuel locataire de l'Elysée a convié l'ancien président et son épouse à dîner au palais en juillet dernier.

"Lui, au moins, il est bien élevé, il est républicain", aurait même lâché Nicolas Sarkozy, tançant une nouvelle fois, au passage, François Hollande. "Ils se parlent, Macron l'associe. Il sait que si un jour ça tangue, il aura besoin de Nicolas, d'une forme de cordée", a d'ailleurs glissé un fidèle de la sarkozie au quotidien.

Toutefois, si Nicolas Sarkozy est "bluffé" par son successeur, au point d'estimer que"c'est moi en mieux", il est inquiet pour le rythme de vie de l'actuel président. Il s'alarme ainsi qu'Emmanuel Macron ne dorme, comme il en a la réputation, que trois à quatre heures par nuit. Comme le fait remarquer un proche de l'ancien président au Parisien: "Il pense qu’il ne va pas tenir le coup!"

Au delà du temps de sommeil du chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy est également préoccupé par le fait qu'Emmanuel Macron "n'a pas d'emprise sur le pays". Et d'ajouter: "Il ne s'adresse qu'à la France qui gagne, pas à celle qui perd. Il est déconnecté". Le journal estime que celui qui est arrivé 3e à la primaire de la droite et du centre craint "que la politique de Macron, trop libérale à ses yeux, fasse le lit des populismes et pousse les Français dans la rue".

"Ça va très mal finir…", s’inquiéterait même Nicolas Sarkozy, au sujet de celui qui, lance un proche de l'ancien chef de l'Etat, "est quand même arrivé au pouvoir par un hold-up géant".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Ça va très mal finir…" s'inquiète Nicolas Sarkozy au sujet d'Emmanuel Macron.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-