Calmels fermement opposée à un accord entre LR et Dupont-Aignan

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Calmels fermement opposée à un accord entre LR et Dupont-Aignan

Publié le 07/05/2018 à 12:32 - Mise à jour à 12:39
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La vice-présidente du parti Les Républicains, Virginie Calmels, a écarté tout rapprochement avec le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, qui avait proposé dimanche une rencontre avec le leader des Républicains.

Difficile de ne pas y voir une fin de non-recevoir. Virginie Calmels a rejeté ce lundi 7 l'idée d'un accord entre Laurent Wauquiez et Nicolas Dupont-Aignan pour une "union des droites" que le dernier appelle pourtant de ses vœux depuis l'élection d'Emmanuel Macron. En vain pour l'intant.

"Franchement, Nicolas Dupont-Aignan s'est rapproché, ça n'a échappé à personne, au second tour de la présidentielle de Marine Le Pen. Aujourd'hui il essaierait de se rapprocher des Républicains. Ça, c'est de la tambouille politicienne", a expliqué l'ajointe au maire de Bordeaux.

Lire aussi - E. Ménard veut une évolution de la ligne du FN vers "l'union des droites"

Et de pursuivre: "Moi, je ne suis pas sectaire. J'avais trouvé que Benoît Hamon avait une très bonne proposition dans son projet présidentiel, qui consistait à donner des trimestres de retraite à son conjoint, et personne ne pourra m'accuser d'être hamoniste. Pour autant je n'irai pas avec Benoît Hamon dans une convergence sous prétexte qu'on a un sujet en commun".

"Les rencontres et les échanges, c'est une chose, en revanche je ne souhaite pas d'accord, je ne souhaite pas de mélange des genres politiciens. Ça fait de la vieille tambouille, les Français ne s'y retrouvent pas.", a-t-elle également souligné. "Défendons nos convictions. Nous avons suffisamment de choses qui nous séparent du Front national ou de Nicolas Dupont-Aignan pour que la droite se reconstruise fermement sur ses fondamentaux", a conclu la conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, refusant donc la main tendue.

Voir - Marine Le Pen appelle à ne pas se "laisser enfermer par l'union des droites"

Dimanche encore, le leader de Debout la France poursuivait ses appels du pied appuyés aux autres partis de droite. "Je leur dis, nos électeurs attendent l'union. Nos électeurs n'en peuvent plus du flux migratoire inconsidéré et je leur propose, et je demande à Laurent Wauquiez, à Marine Le Pen bien sûr aussi, une réunion, notamment sur la base de cinq propositions concrètes qui ont été proposées d'abord par les Républicains, et qui font l'accord des Républicains, de Debout la France, du parti chrétien-démocrate, du CNI (...) et du FN sur l'immigration", avait énoncé le député de l'Essonne

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Viriginie Calmels s'oppose à une accord avec Nicolas Dupont-Aignan.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-