Cambadélis met en garde contre les affaires politico-judiciaires

Cambadélis met en garde contre les affaires politico-judiciaires

Publié le 08/02/2017 à 18:39
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Jean-Christophe Cambadélis a expliqué ce mercredi que le "climat" de suspicion instauré par les affaires politico-judiciaires, et notamment le PenelopeGate, pouvait servir au FN, qu'il a qualifié comme le parti "du désordre et de l'affrontement social".

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a mis en garde ce mercredi 8 contre les affaires politico-judiciaires qui éclatent dans la campagne présidentielle et pourraient aboutir au même "climat" qu'aux États-Unis, avec Marine Le Pen dans le rôle de Donald Trump.

"Je ne pense pas que ce soit une aubaine pour la démocratie ces affaires, cette manière dont on est en train de pourrir la présidentielle", a déploré le dirigeant socialiste dans l'émission Questions d'info LCP/Le Monde/AFP/FranceInfo, à propos notamment des soupçons qui pèsent sur les emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon.

"Nous sommes dans un climat qui ressemble à ce qui s'est passé aux États-Unis. On n'a pas vu la personnalité de Donald Trump (...) on a vu le rejet d'une représentation politique qui semblait éloignée des intérêts des Américains liée à la finance. Tout ça crée un climat de suspicion dans lequel le Front national se propulse et se construit", a-t-il analysé.

"Je n'annonce pas la victoire de Marine Le Pen, je crois qu'on peut se rassembler pour la battre", a cependant assuré M. Cambadélis, qui a annoncé la "mise en place d'une commission sous l'égide de Henri Weber (ancien député PS européen), qui va produire d'ici la fin de la semaine une réponse aux 144 propositions de Marine Le Pen".

Fustigeant "le facteur de désordre avec nos partenaires en Europe" et "dans le pays", que constitue selon lui le FN, le premier secrétaire a estimé que "la faiblesse de Marine Le Pen, c'est qu'elle +insécurise+ la France".

Il a douté en revanche que les accusations auxquelles le FN fait face sur l'emploi de ses assistants parlementaires au Parlement européen puissent porter préjudice à la campagne de sa candidate.

"Ça glisse sur les plumes de Mme Marine Le Pen. Parce que Marine Le Pen est dans une attitude transgressive. La transgression ne touche pas celui qui est transgressif. C'était le cas de Donald Trump", a-t-il déclaré.

Le FN est "le parti du désordre et de l'affrontement social", a encore dit M. Cambadélis.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Christophe Cambadélis a appelé à se "rassembler" pour "battre" Marine Le Pen à l'élection présidentielle.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-