Cannes: l'interdiction du burkini à la plage désormais devant la justice

Cannes: l'interdiction du burkini à la plage désormais devant la justice

Publié le 13/08/2016 à 10:05 - Mise à jour à 10:06
©Valery Hache/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La volonté du maire de Cannes d'interdire sur les plages de sa commune le "burkini" a poussé le Collectif contre l’islamophobie en France à saisir la justice en référé-liberté afin de contester le texte, y voyant "une nouvelle atteinte aux principes les plus élémentaires du droit".

Il appartient désormais à la justice d'estimer si l'arrêté municipal pris par le maire de Cannes sur l'interdiction du burkini sur les plages de la ville est légal ou non. En effet,  le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a annoncé, vendredi 12, qu’il avait saisi la justice en référé-liberté afin de contester le texte, y voyant "une nouvelle atteinte aux principes les plus élémentaires du droit".

Cette procédure d'urgence peut être utilisée par toute personne estimant qu'une administration porte atteinte à une de ses libertés fondamentales. 

L’arrêté, pris le 28 juillet par le maire (Les Républicains) de Cannes, David Lisnard, précise que "l’accès aux plages et à la baignade est interdit jusqu’au 31 août 2016, à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime". "Toute infraction fera l’objet d’un procès verbal et sera punie de l’amende", de 1e catégorie, soit 38 euros, est-il écrit.

La mairie de Cannes avait justifié jeudi 11 cet arrêté en expliquant qu'il ne s'agissait pas d'interdire le port de signes religieux, tels que le voile, la croix ou la kippa, à la plage, mais d'interdire les tenues ostentatoires "faisant référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre".

Pour SOS Racisme, "tout dans cet arrêté, fût-il maquillé aussi délicatement qu'une voiture volée aux couleurs de la République, laisse transparaître la malveillance envers les populations arabo-musulmanes". 

Dans un communiqué, la Ligue des Droits de l’homme annonce qu'elle demandera la suspension de l'arrêté en question devant le tribunal administratif. Elle saisira également le procureur de la République d'une plainte pénale contre le maire. "Détournant la laïcité de sa vocation, le maire de Cannes organise la discrimination contre des femmes qui ne commettent aucun délit, si ce n’est aux yeux du maire, d’avoir une certaine pratique de leur religion", explique-t-elle pour justifier son action.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La volonté du maire de Cannes d'interdire sur les plages de sa commune le "burkini" a poussé le Collectif contre l’islamophobie en France à saisir la justice.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-