Cazeneuve décore des policiers du Raid et balaie les critiques post-attentats

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cazeneuve décore des policiers du Raid et balaie les critiques post-attentats

Publié le 18/02/2016 à 20:10
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le ministre de l'Intérieur a décoré jeudi plusieurs membres du Raid pour leurs "actes de courage exceptionnels" durant la prise d'otage de l'Hyper Cacher en janvier 2015. Il en a profité pour dénoncer les critiques émises sur le déroulement de l'assaut de Saint-Denis du 18 novembre dernier.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a de nouveau rejeté ce jeudi 18 à Bièvres (Essonne) les critiques qui ont suivi l'assaut du Raid à Saint-Denis après les attentats de novembre, fustigeant ceux qui "ne prendront jamais place dans une colonne d'assaut".

Bernard Cazeneuve, qui s'exprimait depuis le centre d'entraînement du Raid, où il a décoré 22 policiers de cette unité d'élite d'intervention, a assuré qu'il ne laisserait "jamais personne salir" leur travail.

"En France, il y a une vieille tradition du commentaire a posteriori (...) et des phrases qui parfois offensent et blessent. Ceux-là qui aiment les phrases ne prendront jamais place dans les colonnes d'assaut", a-t-il estimé, fustigeant le "vacarme" et les "approximations" des pourfendeurs.

Plusieurs critiques avaient visé l'assaut du 18 novembre, par le Raid, contre dans un appartement de Saint-Denis en banlieue parisienne où était notamment retranché Abdelhamid Abaaoud, un des organisateurs présumés des attentats qui avaient fait 130 morts à Paris cinq jours plus tôt.

Le Raid avait d'abord évoqué une fusillade nourrie avec 5.000 coups de feu. L'enquête sur place avait ensuite démontré que 1.500 cartouches avaient été utilisées, dont très peu tirées par les djihadistes.

Les 22 médaillés ont été récompensés, en présence de leur patron Jean-Michel Fauvergues, pour leurs "actes de courage exceptionnels" lors de leur intervention en janvier 2015 au magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris, a déclaré le ministre dans une allocution.

Dans ce supermarché casher, le djihadiste Amédy Coulibaly avait tué quatre Juifs et retenu plusieurs otages pendant plusieurs heures avant d'être abattu lors de l'assaut des hommes du Raid mais aussi de la BRI, unité d'intervention de la police judiciaire parisienne.

"Jamais je n'oublierai le moment où les otages sont sortis vivants", a déclaré Bernard Cazeneuve, témoignant son "admiration" et sa "reconnaissance".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Ceux (...) qui aiment les phrases ne prendront jamais place dans les colonnes d'assaut", a déclaré Bernard Cazeneuve.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-