"Charlie Hebdo": François Hollande et Bernard Cazeneuve oubliés pour les commémorations du 7 janvier

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 12 janvier 2018 - 15:54
Image
Le président Francois Hollande (G) et le Premier ministre Bernard Cazeneuve, le 1er février 2017 à L
Crédits
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
Bernard Cazeneuve et François Hollande semblent avoir été "oubliés" des commémorations des attentats de "Charlie Hebdo" et de l'Hyper Cacher.
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
L'ancien président de la République François Hollande et son ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve n'ont pas été conviés aux commémorations en hommage aux victimes de l'attentat de "Charlie Hebdo" dimanche dernier. Si le premier l'a bien remarqué sans être particulièrement atteint, le second s'est offusqué de cet "oubli".

Leur absence a été très remarquée dimanche 7, lors des cérémonies d'hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Et pour cause: François Hollande et son ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve n'ont pas été invités.

Selon Le Parisien, qui révèle l'information ce vendredi 12, l'ancien président de la République n'a pas spécialement mal pris cet "oubli". "Il l'a bien relevé… Même s'il n'aurait pas pu venir", a d'ailleurs confié un de ses proches au quotidien.

A voir aussi: Trois ans après l'attentat, un hommage sobre devant l'Hyper Cacher

Par contre, du côté de Bernard Cazeneuve, qui était en charge de l'Intérieur à l'époque, la pilule semble avoir un peu plus de mal à passer. "On m'aurait invité, j'y serai allé", a d'ailleurs expliqué celui qui par la suite est devenu Premier ministre.

"On ne m'invite pas, je n'y vais pas. C'est comme ça. Je ne fais pas de commentaire car cela n'en mérite pas. Et derrière tout cela, il y a des tragédies. Je n'oublierai jamais ces heures", a conclu l'ancien maire de Cherbourg-Octeville.

Volonté du nouveau gouvernement de marquer une fracture avec l'ancien quinquennat ou réelle erreur, difficile de savoir. La Mairie de Paris et les services de l'Elysée "se renvoient la balle". En effet, si la municipalité était organisatrice de l'événement, le protocole veut que lorsque le président est présent, ce soit l'Elysée qui prenne en charge l'organisation.

A supposer qu'il se soit agi d'une volonté de romper avec le passé, cela n'a pas empêché Manuel Valls d'être présent. Celui qui était Premier ministre à l'époque des attentats, et est aujourd'hui député apparenté LREM, n'aurait pas non plus été invité selon Le Parisien. Mais cet "oubli" de la part de l'Elysée ou de la Mairie de Paris ne l'a donc pas empêché de venir rendre hommage aux victimes.

À LIRE AUSSI

Image
Édouard Philippe, rend hommage aux victimes de l'attentat contre l'épicerie Hyper Cacher à Paris, le 9 janvier 2017
Trois ans après l'attentat, un hommage sobre devant l'Hyper Cacher
Le Premier ministre, Édouard Philippe, a rendu mardi soir un hommage sobre aux victimes de l'attentat contre l'épicerie Hyper Cacher à Paris, trois ans après la prise ...
10 janvier 2018 - 00:38
Image
Juliette Meadel, le 14 mai 2017 à Paris
Juliette Méadel propose la création d'un "impôt Charlie Hebdo"
L'ancienne secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes Juliette Méadel propose dans une tribune transmise à l'AFP la création d'un "impôt Charlie Hebdo" qui perme...
09 janvier 2018 - 19:37
Image
Mahomet fait la Une de "Charlie Hebdo" mercredi 14 janvier.
Charlie Hebdo: trois ans après l'attentat, le journal satirique toujours sous haute surveillance
"Le 7 janvier 2015 est la date rouge sang qui sépare deux vies": trois ans après l'attentat qui a décimé sa rédaction, Charlie Hebdo revient dans un numéro anniversair...
02 janvier 2018 - 20:57
Société