Christian Paul: "inutile", la déchéance de nationalité "entame le pacte républicain"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 28 décembre 2015 - 09:50
Image
Crédits
©Capture d'écran BFMTV
L'extension de la déchéance de nationalité est "inutile contre le terrorisme", selon Christian Paul.
©Capture d'écran BFMTV
Le chef de file des députés PS frondeurs Christian Paul était l'invité de France info, ce lundi matin. Alors que la polémique enfle à gauche à propos de l'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux, il a sévèrement jugé cette proposition, inutile selon lui. "Ceux qui oublient leurs valeurs perdront aussi leur honneur", a-t-il ainsi lancé à destination de Manuel Valls.

Manuel Valls dit qu'"une partie de la gauche s'égare" dans le débat sur la déchéance de nationalité

"Chacun sait bien que ceux qui oublient leurs valeurs perdront aussi leur honneur".

"Pourquoi y-a-t-il une forte réticence, une contestation de cette proposition du président de la République? D'abord car de l'aveu général elle n'aura aucun effet, est inutile, contre le terrorisme. Jamais un kamikaze qui s'apprête à commettre un crime ne reculera face à une menace de déchéance de nationalité".

Manuel Valls dit qu'il s'agit surtout d'une mesure symbolique

"Justement, c'est sur le terrain des symboles que cette mesure doit être discutée et combattue. Le symbole ne s'adresse pas aux terroristes mais de façon, je ne crains pas de le dire, malsaine à des millions de Français qui sont binationaux et qui vivent comme une humiliation cette idée qu'il y aurait dans notre Constitution deux catégories de Français, que certains le seraient moins que les autres".

"Cette proposition de réforme entame le pacte républicain".

"Personne ne méconnaît le contexte, Manuel Valls ne doit pas brandir ce contexte pour faire passer ce texte en force".

Un risque de division de la France comme l'a dit l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault?

"Je pense qu'il serait irresponsable de continuer à défendre cette proposition car elle divise les Français".

"C'est sa principale conséquence, elle ne dissuade en rien les terroristes".

"Il est urgent d'abandonner cette proposition car elle crée une fêlure qui serait tout à fait dangereuse à quelques semaines de la commémoration du 11 janvier (date de la marche républicaine qui avait mobilisé des millions de Français suite aux attentats perpétrés contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher l'an passé, NDLR).

"Ce sont les valeurs qui soudent le pays face au péril (terroriste), c'est une arme tout à fait efficace".

Votera-t-il contre la réforme de la Constitution?

"Il s'agit d'avoir un débat au Parlement et dans l'opinion (...). Il y aura un débat".

"On aurait pu faire l'économie de cette affaire mais puisque le président de la République et le gouvernement poussent en avant cette réforme elle sera débattue".

"J'entends beaucoup de réactions négatives depuis que cette proposition a été confirmée (...). Ce n'est pas un choix de discipline mais un choix de conscience".  

 

À LIRE AUSSI

Image
Manuel Valls.
Déchéance de nationalité: le débat s'envenime à gauche, la droite évasive
Finalement maintenue, l'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux prévue dans le projet de réforme de la Constitution divise. A gauche surtout, où de no...
28 décembre 2015 - 08:05
Politique
Image
Manuel Valls à Créteil le 17 avril 2015.
Valls sur la déchéance de nationalité: "une partie de la gauche s'égare"
L'instauration de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français voulue par l'exécutif a divisé la majorité présidentielle. Pour Manuel Valls, la partie...
27 décembre 2015 - 12:21
Politique