Assemblée nationale: Le Pen traite Darmanin de "Judas", il ne manque pas de répartie (vidéo)

Assemblée nationale: Le Pen traite Darmanin de "Judas", il ne manque pas de répartie (vidéo)

Publié le 13/07/2017 à 17:53 - Mise à jour le 14/07/2017 à 09:40
© ALAIN JOCARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Marine Le Pen et Gérald Darmanin ont échangé quelques mots doux ce jeudi lors d'une séance à l'Assemblée nationale. Alors que le député LR était au micro, la présidente du FN lui a lancé: "Pas de leçon de morale Judas", après une petite remarque qui ne lui a visiblement pas plu.

Les échanges au sein de l'Assemblée nationale sont souvent animés. Et ceux de ce jeudi 13 n'ont pas dérogé à la règle. Les deux protagonistes de la passe d'armes la plus remarquée du jour? Marine Le Pen et Gérald Darmanin.

Alors que les députés examinent depuis lundi 10 le projet de loi d'habilitation, l'application du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est réapparue sur la table. Gérald Darmanin, député de droite suspendu par Les Républicains pour son ralliement à Emmanuel Macron, a pris la parole pour défendre le report à 2019 de cette mesure. Surpris d'être applaudi par des membres du FN, il a eu une petite phrase de provocation qui n'a pas manqué de faire réagir la présidente du parti d'extrême-droite.

"Il était un temps, pas si éloigné, où quand je siégeais sur ces bancs, c'était une honte d'être applaudi par le Front national" a-t-il lancé. Au milieu des rires, des applaudissements et des huées, Marine Le Pen a répliqué en l'insultant: "Pas de leçon de morale, Judas", comme le montre la séquence filmée par LCP.

Malgré l'agitation, le jeune député de droite (Gérald Darmanin a 34 ans), désormais ministre de l'Action et des Comptes publics, ne s'est pas laissé impressionner et a répondu avec une belle répartie. "A la différence de vous, Madame Le Pen, c'est que Judas restera dans l'Histoire". Fier de son petit effet, il a ensuite repris son intervention une fois la salve d'applaudissements calmée.

Au milieu de tout ça, la présidente de la séance, Danielle Brulebois (LREM), a réclamé "un peu de dignité républicaine".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Gérald Darmanin a été quelque peu bousculé par Marine Le Pen lors de sa prise de parole à l'Assemblée nationale ce jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-