Coiffeur de Hollande: "le problème ne se posera pas avec Juppé", plaisante Benoist Apparu

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Coiffeur de Hollande: "le problème ne se posera pas avec Juppé", plaisante Benoist Apparu

Publié le 13/07/2016 à 16:56 - Mise à jour à 17:17
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP
-A +A

Insultes, menaces, ripostes et de nombreuses blagues inondent les réseaux sociaux depuis la révélation du salaire de près de 10.000 euros mensuels accordé au coiffeur du président Hollande.

Le "CoiffeurGate" est "l'affaire" du moment. Révélé par Le Canard Enchaîné dans son édition de ce mercredi 13, veille du dernier 14 juillet du quinquennat Hollande, le salaire de près de 10.000 euros brut mensuel versé au coiffeur du président de la République fait scandale, notamment à l'extrême droite, mais amuse aussi certains politiques.

Au milieu des détournements, parfois très drôles, des internautes qui foisonnent via le hashtag "#CoiffeurGate", Robert Ménard promet ainsi à François Hollande d'être "tondu" à cause de "ce genre de maladresse", sur son compte Twitter officiel. "Moi président, j'exigerai que les présidentiels ciseaux qui me coupent les cheveux soient en or massif", a également réagit Florian Philippot, moins violemment que le maire apparenté FN de Béziers, sur le même réseau social.

Les défenseurs du président préfèrent pour leur part mettre en perspective le chiffre, par ailleurs confirmé par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll ce mercredi matin. Les infographies foisonnent ainsi sur la baisse du budget de l'Elysée, passé de 109 millions d'euros en 2012 à 100 millions en 2015, ou encore pour rappeler que l'homme qui coiffait Nicolas Sarkozy durant ses années à la tête de l'Etat émargeait au même salaire.

Et, au milieu de cette pagaille de parades, de ripostes et de petites phrases, Benoist Apparu. Le député de la Marne, membre du premier cercle de l'équipe d'Alain Juppé pour la primaire de la droite, appliqué avec beaucoup d'à propos (et d'humour) ses cours de communication politique pour surfer sur la vague du buzz tout en faisant la pub de son champion. Le "CoiffeurGate"? "Voilà un problème qui ne se posera pas avec @alainjuppe!", a-t-il ainsi plaisanté sur Twitter en allusion à la calvitie de l'ancien Premier ministre. 

Un bon moyen pour rendre plus sympathique son candidat et poursuivre l'entreprise de rajeunissement de l'image de celui qui soufflera ses 71 printemps le 15 août prochain. Le salaire du coiffeur du président est déjà loin.

 

Auteur(s): PP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Benoist Apparu (à gauche) fait partie du premier cercle des soutiens d'Alain Juppé.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-