Colloque des réformistes européens: la présence de Macron ne fait pas l'unanimité

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Colloque des réformistes européens: la présence de Macron ne fait pas l'unanimité

Publié le 23/09/2016 à 09:40 - Mise à jour à 09:49
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La présence de l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron au colloque des réformistes européens, prévu les 23 et 24 septembre à Lyon, ne semble pas faire l'unanimité. Depuis la confirmation de sa participation, les désistements se sont multipliés.

Alors qu'il poursuivait tranquillement son petit bout de chemin, Emmanuel Macron commence à se heurter à certains problèmes. L'ex-ministre de l'Economie, qui a quitté le gouvernement pour se consacrer pleinement à son mouvement En Marche!, ne semble plus être le bienvenu au colloque des réformistes européens, prévu les 23 et 24 septembre. Car depuis la confirmation de sa participation, les désistements se sont multipliés. C'est notamment le cas du premier ministre italien Matteo Renzi et du vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel.

Selon Le Canard enchaîné, c'est François Hollande qui serait à l'origine de ces désistements. Concrètement, le chef de l'Etat ne digèrerait pas la montée en puissance de son ancien ministre de l'Economie par lequel il estime avoir été "trahi avec méthode". Un coup dur pour Emmanuel Macron, qui, selon les rumeurs persistantes, comptait annoncer sa candidature pour l'élection présidentielle de 2017 à cette occasion.

Rapidement, d'autres ont suivi le pas. Le commissaire européen Pierre Moscovici, l’économiste Jean Pisani-Ferry, la maire de Paris, Anne Hidalgo, ou encore l’ex-banquier Jean Peyrelevade ont également annoncé qu’ils ne viendraient pas à Lyon. Même chose pour le think tank Terra Nova, proche du Parti socialiste (PS) qui a décidé de se retirer de l’organisation de l’événement.

"Nous avons été parmi les premiers à mobiliser nos partenaires européens pour rendre possible ce colloque de haut niveau. Mais à y participer, nous risquions de mettre à mal une crédibilité que nous avons mis dix ans à construire", a déclaré son directeur général Thierry Pech. Et d'ajouter: "quand on l’a invité, il était ministre et avait toute sa place. Démissionné, ce n’est plus la même chose. Terra Nova est indépendant et ne roule pour personne. Nous ne pouvons pas participer à ce qui est devenu une réunion de soutien à Emmanuel Macron".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon les rumeurs persistantes, Emmanuel Macron comptait annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 au colloque des réformistes européens.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-