Congrès PS: Karine Berger et "La Fabrique" se lancent dans la bataille

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 22 avril 2015
Mis à jour le 22 avril 2015
Image
Karine Berger.
Crédits
©Eric Baudet/JDD/Sipa
A "La Fabrique" on assure que les déçus de Martine Aubry, suite à son ralliement à la motion Cambadélis, affluent "par bataillons".
©Eric Baudet/JDD/Sipa
La motion "La Fabrique socialiste" emmenée par Karine Berger a présenté mardi 21 son équipe de campagne chargée de courir les assemblées générales pour convaincre les militants. Face au choc annoncé entre Jean-Christophe Cambadélis soutenu par le gouvernement et les frondeurs, la petite équipe de Karine Berger entend bien jouer les trouble-fête.

Ces "non-alignés" autoproclamés se voient déjà en faiseurs de roi. La motion "La Fabrique socialiste" portée notamment par la députée des Hautes-Alpes Karine Berger a présenté mardi 21 son équipe chargée de mener la campagne jusqu'au vote des militants PS de fin mai, en vue du Congrès de juin. Critiquant allègrement Jean-Christophe Cambadélis, l'actuel patron des socialistes, l'équipe de "La Fabrique" entend incarner une troisième voix face aux motions des pro-gouvernements et des frondeurs.

La vingtaine de porte-paroles chargés de mener campagne auront pour mission de couvrir les multiples assemblées générales de motions pour convaincre les militants. Pour cela, "La Fabrique" a composé un programme de 86 propositions à la fois idéologiques et pratiques, allant d'une grande réforme fiscale, à un moratoire sur la baisse des dotations aux collectivités locales, en passant par… le déménagement du siège du PS en banlieue parisienne. L'objectif: refaire du PS un grand laboratoire des idées de gauche pour 2017 et le rapprocher de ses militants.

La motion est notamment soutenue par l'ancienne ministre de la Famille Dominique Bertinotti mais aussi par des proches d'Arnaud Montebourg ou encore des déçus de Martine Aubry suite à son ralliement à la motion de Jean-Christophe Cambadélis.  Ces derniers rejoindraient ainsi "par bataillons" Karine Berger et ses troupes assurent les chefs de file de "La Fabrique" cités par Le Monde.

Et les fabriquards comptent bien ne pas faire simplement un tour de piste. Espérant approcher les 20% lors du premier tour du vote sur les motions du 21 mai, ils comptent ainsi forcer le favori Jean-Christophe Cambadélis à un second tour. Ce qui, compte tenu des antagonismes entre l'actuel patron du PS et les frondeurs de la motion emmenée par Christian Paul, les placerait en position de force pour négocier un ralliement au second tour du 28 mai. Et des postes.

 

À LIRE AUSSI

Image
Jean-Christophe Cambadélis et Martine Aubry.
Congrès du PS: Martine Aubry rallie officiellement Cambadélis et sa motion pro-gouvernement
Martine Aubry a annoncé ce vendredi soir qu'elle se range derrière la motion de Jean-Christophe Cambadélis pour le 77e congrès socialiste de juin prochain. Un soutien ...
Publié le 10 avril 2015
Politique
Image
Jean-Christophe Cambadélis.
Congrès du PS: Jean-Christophe Cambadélis souhaite créer "une alliance populaire à gauche"
Jean-Christophe Cambadélis était l'invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé. Il est revenu sur le ralliement de Martine Aubry à la motion qu'il défend et su...
Publié le 12 avril 2015
Politique