Contre la baisse des dotations de l'Etat, un maire s'en prend à la photo officielle d'Emmanuel Macron (photos)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Contre la baisse des dotations de l'Etat, un maire s'en prend à la photo officielle d'Emmanuel Macron (photos)

Publié le 05/10/2017 à 15:13 - Mise à jour à 15:24
© ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mécontent de la baisse des dotations de l'Etat pour les communes, un maire de Meurthe-et-Moselle a décidé de recadrer la photo officielle d'Emmanuel Macron. La photo postée sur les réseaux sociaux mercredi lui vaudra peut-être une suspension.

Face à la baisse des dotations de l'Etat pour les communes, Jean-François Damien, maire de Grand-Failly en Meurthe-et-Moselle, a choisi de manifester son mécontentement. C'est ainsi que l'élu a décidé de recadrer Emmanuel Macron.

Il a donc masqué un tiers de la photo officielle du président avec une inscription: "Un tiers de finances en moins, un tiers de photo en moins". La photo publiée sur les réseaux sociaux a amusé et obtenu l'approbation de certains de ses administrés.

"La sous-préfecture de Briey m'a remonté les bretelles et annoncé que pour cet +outrage au président+ je risque une suspension...", a expliqué le maire de la petite commune de 300 habitants à L'Est Républicain. "Que ce soit sous Sarkozy ou Hollande, depuis sept ans nous avons perdu 45% de financements. Avec un budget annuel de 250.000 euros cette année, je peux vous dire qu'en 2018 et 2019 il n'y aura aucun travaux programmé sur la commune, faute d'argent", a-t-il prévenu en indiquant que son geste n'avait rien de "politique".

"On va droit dans le mur", s'est-il exclamé: la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français et la perte de deux emplois aidés mettent à mal la gestion de son village. Jean-François Damien doit en plus financer l'église de Grand-Failly: la restauration de la toiture s'élève à 200.000 euros et la mairie paie aussi les charges d'électricité. "Dans un pays laïque, ce n'est pas normal. Aussi je vais désormais demander au diocèse de payer", a-t-il conclu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-François Damien risque maintenant la suspension pour avoir "outragé" le président.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-