Cotisations chômage: Valls exclut "une taxation des plus hauts salaires"

Cotisations chômage: Valls exclut "une taxation des plus hauts salaires"

Publié le 02/10/2016 à 15:13 - Mise à jour à 15:17
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Manuel Valls ne souhaite pas taxer les plus hauts salaires pour lutter contre les déficits du régime d'assurance chômage. "Il y a des pistes que j'exclus, comme la taxation des plus hauts salaires. Je l'exclus devant vous", a déclaré le chef du gouvernement.

Le Premier ministre Manuel Valls a "exclu" ce dimanche 2, dans le cadre de la lutte contre les déficits du régime d'assurance chômage, de déplafonner les cotisations chômage des hauts salaires, lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. "Il y a des pistes que j'exclus, comme la taxation des plus hauts salaires. Je l'exclus devant vous", a déclaré le chef du gouvernement.

"Il y a des pistes sur lesquelles il faut travailler car, à partir d'un bon diagnostic comme le recours excessif aux contrats très courts dans notre pays, il ne faut pas trouver de mauvaises réponses cependant, qui dévaloriseraient le travail. Nous examinons toutes les hypothèses, nous en écartons clairement une", a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a rappelé que les négociations sur l'assurance chômage, qui ont échoué en juin, sont "de la responsabilité des partenaires sociaux", et a estimé qu'une "solution négociée est toujours meilleure qu'une décision unilatérale et imposée". "J'en appelle donc à la responsabilité des partenaires sociaux, mais évidement s'ils ne trouvent pas d'accord, le gouvernement devra reprendre la main", a-t-il ajouté.

Alors que la ministre du Travail, Myriam El Khomri, reçoit depuis début septembre les organisations syndicales et patronales, Manuel Valls a dit envisager de réunir lui-même, avec la ministre, "l'ensemble des partenaires sociaux pour que chacun assume ses responsabilités". "Nous examinons toutes les hypothèses, nous en écartons clairement une, l'autre est examinée mais pas facile à mettre en oeuvre", a-t-il résumé, disant compter aboutir "avant la fin de l'année".

Une source proche du dossier avait indiqué jeudi que le ministère du Travail envisageait de déplafonner les cotisations chômage des hauts salaires et de taxer les contrats courts, pour combler le déficit de l'assurance-chômage ou financer une prolongation du plan 500.000 formations en 2017.

M. Valls a par ailleurs estimé qu'"il n'y a pas de risque pour le paiement des indemnités chômage" car "la croissance contribuera progressivement à réduire ce déficit, et le meilleur moyen d'ailleurs c'est de faire baisser le chômage".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Manuel Valls ne souhaite pas taxer les plus hauts salaires pour lutter contre les déficits du régime d'assurance chômage.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-