De Robien relaxé en appel pour un accident mortel sur un chantier en 2002

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

De Robien relaxé en appel pour un accident mortel sur un chantier en 2002

Publié le 25/01/2016 à 17:22 - Mise à jour à 17:34
©PatrickKoravik/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'ancien ministre de l'Education nationale et maire d'Amiens, Gilles de Robien, qui a été poursuivi pour homicide involontaire après la mort d'un jeune sur un chantier d'insertion en 2002, a été relaxé ce lundi par la cour d'appel d'Amiens.

L'ancien maire d'Amiens et ex-ministre Gilles de Robien, 74 ans, a été relaxé ce lundi 25 janvier par la cour d'appel d'Amiens des poursuites pour homicide involontaire après la mort d'un jeune sur un chantier d'insertion en 2002 dans la capitale picarde. La cour a suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait demandé la relaxe le 30 novembre dernier. L'avocat de la famille n'a pas exclu un pourvoi en cassation, selon un correspondant de l'AFP. En mars 2015, le tribunal correctionnel d'Amiens avait condamné Gilles de Robien à 10.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis.

Le feuilleton judiciaire durait depuis la mort le 22 février 2002 de Hector Loubota, 19 ans, employé en contrat emploi solidarité, tué sur le chantier de la citadelle, lorsque, sous l'effet du vent et de la pluie, un pan de mur s'était effondré, le touchant au crâne. Un procès avait déjà eu lieu en juillet 2009, lors duquel un cadre de la mairie d'Amiens avait été relaxé.

"C'est un immense soulagement pour Gilles de Robien. Pour ses défenseurs, ce n'est pas une surprise, j'ai dit dès le début de cette affaire que cette procédure judiciaire n'avait juridiquement aucun sens. Gilles de Robien n'avait aucune responsabilité au plan pénal", a indiqué à l'AFP Hubert Delarue, avocat de De Robien, qui a été maire d'Amiens de 1989 à 2002 et de 2007 à 2008. "J'avais été surpris par la décision de première instance qui avait mélangé la responsabilité de la commune et du maire et qui témoignait d'une méconnaissance du fonctionnement des collectivités territoriales", a ajouté Hubert Delarue.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ancien maire d'Amiens, Gilles de Robien, relaxé en appel pour un accident mortel survenu en 2002.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-