Débat national: la hausse de salaire de Chantal Jouanno était prévue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Débat national: la hausse de salaire de Chantal Jouanno était prévue

Publié le 07/01/2019 à 18:56 - Mise à jour à 18:58
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le salaire de Chantal Jouanno de 14.700 euros bruts par mois fait polémique, la présidente de la Commission nationale du débat public devant se pencher sur les revendications des gilets jaunes. Celle-ci a cependant rappelé que les discussions sur le pouvoir d'achat n'entraîneront pas une hausse de sa rémunération, prévue pour 2019 quoi qu'il arrive.

Le salaire de Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public, fait polémique. Cet autorité administrative sera en effet chargée d'organiser les discussions censées répondre à la crise des gilets jaunes. Mais s'agissant essentiellement de revendications sur le pouvoir d'achat des Français les plus modestes, la rémunération de quelque 14.700 euros bruts mensuels et en hausse en 2019 a provoqué de vives réactions.

La principale intéressée a expliqué ce lundi 7 comprendre que ce montant puisse choquer, tout en rappelant qu'elle ne gagnerait pas plus d'argent grâce au débat sur le pouvoir d'achat. "C'est le salaire fixé par les autorités (...) [pour] les présidents de la CNDP, quels qu'ils soient. Ce n'est pas lié à cette mission", a précisé Chantal Jouanno.

Voir: Le "grand débat national" sera "libre", assure Chantal Jouanno

Sur Twitter, de nombreux internautes dont des responsables politiques on en effet affirmé que l'ancienne ministre des Sports touchera 14.700 euros par mois "pour" organiser le débat sur le pouvoir d'achat, citant un article de Marianne.  Outre le fait que certains oublient de préciser qu'il s'agit d'un salaire brut, la paye de Chantal Jouanno aurait été le même si la crise des gilets jaunes n'avait jamais eu lieu.

Comme le relève le Huff Post, le salaire des différents présidents des autorités administratives est fixé à l'avance. Une annexe au projet de loi de finances 2019 indique ainsi que le salaire annuelle prévu pour la présidente de la Commission nationale du débat public est bien 176.518 euros bruts cette année, soit un peu plus de 14.700 euros bruts par mois. Ce document permet également de constater une hausse notable par rapport à l'année 2017 (156.305 euros bruts annuels soit 13.025 euros par mois).

Si Chantal Jouanno ne va donc pas gagner d'argent en se penchant sur le pouvoir d'achat des Français, son salaire et la hausse de ce dernier risquent néanmoins de continuer à faire polémique, alors que les gilets jaunes dénoncent les difficultés à joindre les deux bouts, notamment en raison de la pression fiscale, et que le gouvernement a à de nombreuses reprises rappelé la nécessité de réduire les dépenses publiques.

"Je pense que c'est important que les gens disent (...) en quoi ça les choque. A la limite, s'ils veulent faire une proposition pour réviser ce salaire, ils en sont totalement libres", a déclaré l'ancienne ministre sur Franceinfo.

Lire aussi:

Le grand débat: comment, pour qui et pour quoi?

Macron nomme Arnaud Leroy à l'Ademe, Chantal Jouanno à la Commission nationale du débat public

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Chantal Jouanno touchera un salaire de 14.700 euros bruts par mois en 2019.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-