Demandeurs d'asile en rétention: Le Roux critique la proposition de Fillon

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 12 janvier 2017 - 14:14
Image
Bruno Le Roux à l'Assemblée nationale.
Crédits
©François Guillot/AFP
"Cette fragilisation de l'asile ne sera pas la politique du gouvernement", a déclaré Bruno Le Roux.
©François Guillot/AFP
Lors d'une visite à l'Ofpra ce jeudi, Bruno Le Roux a vivement critiqué la proposition de François Fillon selon laquelle il faudrait placer en rétention des demandeurs d'asile. Le ministre de l'Intérieur, pour qui "l'asile est un droit et un devoir", estime que certains "oublient que personne ne s'exile par plaisir".

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a vivement critiqué ce jeudi 12 la proposition de François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, de placer en rétention des demandeurs d'asile, y voyant l'application d'une "loi des suspects". "Il y a au fond deux philosophies différentes, deux façons de concevoir l'asile", a assuré M. Le Roux lors d'une visite à l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides): "d'un côté, ceux pour qui l'asile est un droit et un devoir" en tant que "symbole de ce que nous sommes: une République fière de ses principes universels".

"Et puis, il y a ceux qui considèrent que l'asile est un mal, une ruse ou un fardeau, ou peut-être un luxe. Ceux qui oublient que personne ne s'exile par plaisir et qui, au nom de cette conception, entendent appliquer aux demandeurs d'asile une véritable loi des suspects, au mépris de nos engagements internationaux, de la République, au mépris même de notre histoire et de notre identité", a-t-il ajouté.

Lors d'un meeting mercredi à Nice, François Fillon a proposé de placer les demandeurs d'asile "en rétention administrative pendant l'examen de leur demande", pour une durée maximale qui sera portée "de 45 à 180 jours". En cas de rejet définitif, les demandeurs devront "impérativement être éloignés du territoire", selon ses propositions.

Dénonçant "ceux qui veulent remettre en cause le droit d'asile", Bruno Le Roux a martelé que "le droit d'asile, c'est la République". "Cette fragilisation de l'asile ne sera pas la politique du gouvernement, ce ne sera pas les propositions qui seront faites pour flatter telle ou telle partie de l'opinion dans les prochaines semaines", a-t-il assuré.

 

À LIRE AUSSI

Image
François Bayrou en mai 2014.
Un programme "à prendre ou à laisser": la mise en garde de Bayrou à Fillon
François Bayrou a invité François Fillon à "réfléchir à la différence qu'il y a entre le candidat d'un camp et celui qui veut être président de tout un pays". Le prési...
11 janvier 2017 - 14:29
Politique
Image
François Fillon.
Fillon fait son mea culpa sur la Sécu et parle immigration
Sous les critiques depuis sa victoire à la primaire de la droite, notamment pour ses déclarations sur la Sécurité sociale, François Fillon a tenté de s'excuser pour so...
11 janvier 2017 - 12:24
Politique
Image
Valls-Politique-Photo
Manuel Valls: "La France est parfaitement capable d’accueillir les demandeurs d'asile"
Le Premier ministre a tenu à tacler l'image d'une France qui n'aurait pas les moyens d'accueillir des migrants. Tout en rappelant que ceux qui n'obtiennent pas le droi...
29 septembre 2016 - 18:29
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.