Depardieu: "Nuit debout ou +Assis sur la cuvette de chiottes+, c'est pareil!"

Depardieu: "Nuit debout ou +Assis sur la cuvette de chiottes+, c'est pareil!"

Publié le 15/05/2016 à 11:56 - Mise à jour à 11:57
Reuters/ Eric Gaillard
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Pour Gérard Depardieu, "Nuit Debout ou +Assis sur la cuvette des chiottes+, c'est pareil!". Toujours mesuré, l'acteur, présent à Cannes pour la Quinzaine des Réalisateurs, a estimé que ce mouvement ne débouchera que sur la victoire de Marine Le Pen.

Toujours délicat. Le mouvement citoyen "Nuit Debout ou +Assis sur la cuvette des chiottes+, c'est pareil!", a lancé Gérard Depardieu, dans un entretien publié ce dimanche 15 par Nice Matin, à l'occasion de la présentation à la Quinzaine des Réalisateurs de son dernier film, Tour de France.

Né de la contestation d'un projet de réforme du droit du travail, ce mouvement citoyen occupe chaque soir depuis le 31 mars la place de la République à Paris.

"Nuit debout, c'est anecdotique. T'as des cons qui vont comparer à Mai 68, mais qu'est-ce que ça change? Tout cela va se terminer avec la blonde! (Marine Le Pen, présidente du Front national, NDLR)", a ajouté l'acteur français. "Il y a tellement de merde en France que c'est très difficile d'y faire sa place, puisque l'on vous prend tout. On prend tout, y compris aux plus pauvres, surtout aux plus pauvres. Raison pour laquelle tout le monde va se retrouver avec une Le Pen au cul", a ainsi estimé l'acteur.

Dans Tour de France réalisé par Rachid Djaïdani, Gérard Depardieu interprète un homme qui a perdu sa femme et dont le fils s'est converti à l'islam. "Je n'ai jamais voté de ma vie. J'ai été à un meeting avec Sarko parce que je n'aimais pas la curée qu'il y avait autour de lui. C'était l'hallali", a également déclaré l'acteur.

Bien qu'il y soit présent, il a enfin critiqué à nouveau le Festival de Cannes, le qualifiant d'"hystérie collective complètement infertile (...) Aujourd'hui, le fric prend toute sa place, on est loin du cinéma. Cannes ne mérite pas ça". "Il y a de beaux films, mais avant de les voir, il y a tant de merde à passer... Rocco Siffredi monte les marches, deux-trois nanas avec des robes à la con et l'on ne parle que de ça. Les images abreuvent toutes les télés (...) C'est complètement porno. Monter les marches, non merci!", a-t-il conclu.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Nuit debout, c'est anecdotique. T'as des cons qui vont comparer à Mai 68, mais qu'est-ce que ça change?", s'est interrogé Gérard Depardieu.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-