Des Gilets jaunes envisagent une grève générale avec la CGT, le 5 février

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Des Gilets jaunes envisagent une grève générale avec la CGT, le 5 février

Publié le 23/01/2019 à 09:49 - Mise à jour à 09:56
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Eric Drouet a lancé mardi un appel à rallier le mouvement de grève proposé pour le 5 février prochain et chapeauté par le CGT. Le syndicat entend répondre à l'"urgence sociale", réclamant de nouveau une hausse du Smic et une réforme de la fiscalité, avec une refonte de l'impôt sur le revenu.

Face à la fermeté du gouvernement, les Gilets jaunes envisagent d'autres moyens d'action pour faire entendre leurs revendications. Parmi eux, l'idée d'une "grève générale" semble faire son chemin au sein de certaines tendances du mouvement de contestation. Ainsi, Eric Drouet, une des principales figures des Gilets jaunes, a relayé mardi 22 sur son groupe Facebook "La France en colère !!!", un appel à cesser le travail le 5 février prochain.

La date n'a d'ailleurs pas été choisie au hasard puisqu'elle coïncide avec un appel à la grève lancé le 18 janvier par la CGT. Les intérêts du syndicat et des Gilets jaunes pourraient bien converger à l'occasion de cette journée.

Lire aussi - La CGT appelle à la grève le 5 février pour répondre à l'"urgence sociale"

En effet, "le soutien de la CGT s'avère pourtant bien utile d'un point de vue juridique. En effet, tout salarié d'une entreprise privée peut utiliser son droit de grève mais il ne peut pas le faire seul sauf s'il accompagne un appel à la grève lancé au niveau national (par un syndicat), comme l'explique le site service-public.fr", précise le Journal du Dimanche. Dans les faits, un appel à la grève lancé sur les réseaux sociaux n'aurait donc pas de valeur juridique et les salariés se joignant au mouvement s'exposeraient à des sanctions disciplinaire voir un licenciement. Le mouvement devient pour le coup légal s'il se greffe à l'appel à cesser le travail d'une centrale syndicale.

La CGT appelle également à "des manifestations" sur tout le territoire, pour répondre à l'"urgence sociale", réclamant de nouveau une hausse du Smic et une réforme de la fiscalité, avec une refonte de l'impôt sur le revenu. Cette dernière doit conférer "une plus grande progressivité afin d'assurer une plus grande redistribution des richesses et d'alléger le poids de l'impôt indirect pénalisant les salariés et les ménages".

Pour autant la position d'Eric Drouet ne semble pas unanimement partagée par les Gilets jaunes dans leur ensemble. Certains se demandant notamment si les intérêts des syndicats convergent avec les leurs. Autre leader des Gilets jaunes, Maxime Nicolle, s'est dit opposé à cette "alliance" avec les syndicats. "On n'arrête pas de demander une grève générale. Mais pour cela, il faudrait que les syndicats s'en mêlent et on ne veut pas de syndicats puisqu'ils vont vouloir tirer leur épingle du jeu et prendre un billet au passage (sic). Donc c'est un peu compliqué", a-t-il jugé.

Voir:

Un an ferme pour un gilet jaune qui a pointé un laser sur un hélicoptère

Nouveau gilet jaune dans le coma, gravement blessé à Bourges

Castaner: aucun "policier ou gendarme" n'a attaqué "de gilet jaune"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Eric Drouet souhaite rallier l'appel à la grève de la CGT

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-