DSK envoie un message politique à Emmanuel Macron lors d'un discours: "Quand on est sûr de ce qu’on pense, on peut faire des compromis"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

DSK envoie un message politique à Emmanuel Macron lors d'un discours: "Quand on est sûr de ce qu’on pense, on peut faire des compromis"

Publié le 05/10/2017 à 11:42 - Mise à jour à 12:01
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lors d'un hommage rendu à l'ancienne ministre et sénatrice Nicole Bricq, décédée en août, Dominique Strauss-Kahn a envoyé, entre les lignes de son discours, un message à Emmanuel Macron sur les valeurs de la gauche et de la droite. C'était son premier discours politique depuis l'affaire du Sofitel de New York en 2011.

Ce devait être un discours dans le cadre de l'hommage rendu mardi 3 à Nicole Bricq, l'ancienne ministre et sénatrice socialiste (ayant rejoint LREM), décédée brusquement en août après une chute accidentelle lors de ses vacances. Cela s'est transformé en événement politique et en petite leçon à Emmanuel Macron. L'événement tout d'abord: il s'agissait de la première prise de parole de Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre et ancien président du FMI, depuis ses déboires judiciaires en 2011.

La leçon ensuite: dans son discours d'hommage, qui se tenait devant le Conseil économique, social et environnemental (Cese), "DSK" a dressé un portrait de la défunte femme politique qui s'adressait entre les lignes au locataire de l'Elysée Emmanuel Macron.

"Je l’avais (Nicole Bricq, NDLR) convaincue de mon idée de socialisme de la production, pour remplacer le vieux socialisme de la redistribution. Et quand on voit aujourd’hui les méfaits, l’explosion des inégalités créées par la financiarisation de la mondialisation, on voit que la cible n’était pas si mal choisie" explique l'ancien locataire de Bercy. Il précise, de manière beaucoup plus explicite à l'encontre du président: "Quand on est sûr de ce qu’on pense, on peut faire des compromis avec des adversaires d’hier et peut-être de demain. Elle l’a fait par conviction, très loin du cynisme de beaucoup. Parce qu’elle savait que les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes. Que les deux sont nécessaires à l’équilibre de la société, mais que leur opposition dialectique vivra tant que vivra la démocratie". Ajoutant enfin "les mêler, ce n’est pas les confondre. Les faire avancer ensemble, c’est savoir garder leur équilibre".

Pour rappel, l'équipe entourant Emmanuel Macron est largement composée de professionnels ayant travaillé avant l'ancien patron du FMI. De Jean Pisani-Ferry à Ismaël Emelien, l'un de ses plus proches conseillers en passant par Benjamin Griveaux (actuellement secrétaire d'Etat)  ou Sibeth Ndiaye (qui s'est distinguée par ses "couacs" de communication), ce sont autant de membres du "premier cercle" issus à l'origine de l'entourage de DSK. La marque d'une influence de l'ex-favori annoncé de la présidentielle de 2012. Avant une certaine soirée au Sofitel de New York. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


DSK n'a plus tenu un discours politique officiel depuis 2011.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-