DSK visé par une enquête judiciaire pour escroquerie et abus de biens sociaux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

DSK visé par une enquête judiciaire pour escroquerie et abus de biens sociaux

Publié le 16/10/2015 à 09:28 - Mise à jour à 09:52
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête judiciaire a été ouverte contre Dominique Strauss-Kahn, pour sa gestion de LSK, l'ancien fonds d'investissement qu'il présidait jusqu'à 2014. La société a laissé une ardoise de 100 millions d'euros.

Dominique Strauss-Kahn est de nouveau dans le viseur de la justice. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris contre lui en juillet dernier pour escroquerie et abus de biens sociaux. L'ancien patron du FMI est visé par une plainte concernant la gestion de LSK, l'ancienne société luxembourgeoise qu'il présidait.

Selon France Inter, la justice s'intéresserait à la faillite de l'entreprise qui  a laissé une ardoise de 100 millions d'euros, à la suite du dépôt de plainte de Jean-François Ott, ancien PDG de la société immobilière luxembourgeoise Orco Property Group et ex-actionnaire de LSK. Ce dernier aurait perdu 500 000 euros investis dans la société. "Une seconde plainte a été déposée par un ex-banquier macédonien", selon les informations de la radio.  

La société d'investissement a été créée par Thierry Leyne, un homme d'affaires franco-israélien, qui a mis fin à ses jours en 2014 à Tel-Aviv. Pour Dominique Strauss-Kahn, LSK  était l'occasion de faire un fonds spéculatif de deux milliards de dollars (1,5 milliard d’euros). La société a finalement fait faillite en 2014 à la suite du suicide de son fondateur.

Au total, 156 créanciers réclament leur dû. Parmi eux, l'homme d'affaires Mohamed Bouamatou, ex-magnat des cimenteries mauritaniennes, qui avait investi cinq millions d'euros ou encore de grandes institutions telles que la banque du Luxembourg. 

Dominique Strauss-Kahn a quitté LSK quelques jours avant que le fonds d'investissement ne dépose le bilan. Son avocat maître Jean Veil, a expliqué que son client "n'avait aucun rôle opérationnel et qu'il est lui-même victime". En outre, la signature de DSK aurait été imitée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


DSK de nouveau visé par une enquête judiciaire.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-